Vous-êtes ici: AccueilInfos2016 04 04Article 364952

General News of Monday, 4 April 2016

Source: cameroon-info.net

Le Sénateur du SDF rature les propos de Grégoire Owona


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Grégoire Owona Secrétaire Général Adjoint du RDPC s’oppose à une anticipation de l’élection présidentielle.

Grégoire Owona, Secrétaire Général Adjoint (SGA) du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) défend l’idée selon laquelle, une élection anticipée est sans objet au Cameroun.

Dans une interview accordée à Cameroon Tribune, il affirmait: «Nous savons que cette élection (présidentielle NDLR) aura lieu au plus tard en octobre 2018. Moi je milite et soutiens que l’élection se déroule à cette date-là».

Grégoire Owona poursuit en disant que: «Les tenants de la thèse de l’élection anticipée doivent nous éclairer sur leurs motivations et nous donner des arguments convaincants».

Selon le Quotidien Emergence, paru le vendredi 1er avril 2016, Le SGA du RDPC indique qu’il est inutile de verser dans la «politique fiction». Il s’est livré, apprend-on, à un marathon médiatique intense durant lequel il n’a eu de cesse de trancher sur la question de l’élection présidentielle anticipée.

Pour le Quotidien Emergence, Gregoire Owona pourrait être chargé, par le Président de la République, de faire comprendre aux camerounais que «Paul Biya dit non à l’élection présidentielle anticipée».

Cependant, «tout le monde veut par exemple savoir ce qu’il adviendra de la disposition des textes du parti qui fait du président national le candidat naturel du parti au pouvoir. C’est à partir de là que l’on saura si effectivement, même s’il ne le dit pas solennellement, Paul Biya se portera une fois de plus candidat à la prochaine présidentielle», peut-on lire.

Le RDPC célèbre en 2016 son 31ème anniversaire. Pour Jean Pierre Mabvouna, Président de la section RDPC Kribi 2, «la thèse de l’élection anticipée permet à certains militants d’exprimer leur attachement à leur président», car aucune instruction n’est venue du sommet pour solliciter la tenue d’une élection anticipée.

Le Sénateur du Social Democratic Front (SDF), Etienne Sonkin quant à lui, est très sceptique. «Il ne faut pas se fier aux déclarations de Grégoire Owona», conseille-t-il. Car l’intervention de ce dernier est de la poudre aux yeux pour voiler l’atmosphère et détourner l’attention des uns et des autres.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter