Vous-êtes ici: AccueilInfos2016 05 31Article 374051

General News of Tuesday, 31 May 2016

Source: cameroon-info.net

Le Sénateur Etienne Sonkin met en garde Marcel Niat Njifenji


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le Sénateur de l’Ouest Etienne Sonkin, ancien Maire de Dschang dénonce la gabegie installée à la commune locale et divers trafics fonciers sur le patrimoine de la commune qu’il gérait autrefois et qui sombre aujourd’hui malgré un budget de 1,5 milliard.

Selon Le Jour, en kiosque ce mardi 31 mai 2016, ce chiffre est de lui. Pour le Sénateur Etienne Sonkin, Dschang est gouverné par des originaires du péché originel qui ne comprennent rien à la politique. «C’est un régime de bandits, si vous choisissez le monstre, il faut accepter de souffrir de ses affres», a-t-il affirmé à l’attention des motos- taxis, des sans emploi et des femmes.

Le trésorier national du SDF et Sénateur de l’Ouest a publiquement revendiqué un ensemble de mesures prises par le régime «pour faire illusion». Il évoque la signature du décret fixant les indemnités des maires, l’affectation de plusieurs promotions d’auditeurs de justice abandonnés pour non tenue du Conseil Supérieur de la Magistrature, le maintien de la future Faculté de Médecine à l’Université de Dschang à Dschang entre autres.

«J’ai adressé des questions orales aux membres du gouvernement concernés, tout comme j’ai rencontré personnellement tous ceux qui voulaient me recevoir», a-t-il dévoilé, expliquant que l’exercice porterait davantage de fruits si Marcel Niat Njifenji, président du Sénat ne «s’asseyait pas» sur des dossiers.

Le Sénateur Sonkin dit être prêt à gérer le Cameroun s’il le faut. Il dénonce par ailleurs le cantonnement des projets structurants au Sud, l’orientation de l’opération épervier, la corruption, la mauvaise gestion des biens publics. Selon Le Jour, le Sénateur Sonkin a également décrié la gestion des réserves communautaires de Dschang et l’aliénation des terres de l’ancien aéroport par les autorités administratives.

Omettant d’user de politesse, il affirme: «Dites à Niat qu’il m’attende, il va me sentir s’il continue de s’asseoir sur les questions en direction du gouvernement».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter