Vous-êtes ici: AccueilInfos2015 06 30Article 327239

General News of Tuesday, 30 June 2015

Source: Cameroon Tribune

Le Droit militaire et droit de guerre au service de la paix en temps de guerre

Des experts sur la question sont réunis depuis lundi dans le cadre du 11e congrès de la Société internationale de droit militaire et de droit de la guerre.

Une paix est possible en temps de guerre. Celle-ci cible davantage les civils et vise la protection de leurs droits fondamentaux. En langage technique, ces déploiements des organismes spécialisés pour la sauvegarde des droits humains en période de guerre sont appelés « Opérations de paix. »

Depuis hier donc, les travaux du 11e congrès de la Société internationale de Droit militaire et de Droit de guerre (SIDMDG), ouverts à l’Ecole supérieure internationale de guerre de Yaoundé, devront déboucher sur la rédaction d’un Manuel sur le droit international applicable aux opérations de soutien à la paix.

Ce sont une cinquantaine d’experts venus des Etats-membres SIDMDG (dont le Cameroun) et représentants des organisations internationales (ONU, UE, OTAN, UA, CICR, CEEAC, CEDEAO) qui devront réfléchir sur la recherche et l’harmonisation des droits internes en matière de promotion de paix en temps de guerre.

De plus, les experts camerounais démontreront l’évolution de l’application du droit international humanitaire au sein des forces de défense camerounaises. Par un partage d’expériences, la rencontre entre experts africains, a noté Alfons Vanheusen, secrétaire général de la SIDMDG, devra déboucher sur « la conception d’un plan de formation et de préparation des opérations de paix. »

En ouvrant les travaux hier, Koumpa Issa, le secrétaire d’Etat auprès du ministre délégué à la présidence chargé des Anciens combattants et Victimes de guerres, représentant le ministre Edgard Alain Mebe Ngo’o, a salué le choix du Cameroun pour abriter cette session. Le pays, a-t-il relevé, traverse des moments difficiles à cause de la guerre qu’il livre contre Boko Haram. Aux experts, il a prescrit rigueur et esprit scientifique afin de produire un document de valeur universelle.

Les travaux qui s’achèvent ce jour sont axés sur des questions fondamentales en temps de guerre telles que les perspectives africaines dans la planification et la mise sur pied d’une opération de la paix mandatée par les Nations unies. Un accent majeur sera également mis sur la protection des civils pendant et les procédures de demande d’indemnités pendant les opérations de paix.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter