Vous-êtes ici: AccueilInfos2015 12 21Article 349630

General News of Monday, 21 December 2015

Source: cameroon-info.net

La société civile déplore la galère de 21 000 réfugiés


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La description faite par La Nouvelle Expression (Lne) du 21 décembre 2015 donne froid dans le dos. «Ils sont quelque 20850 réfugiés de la République Centrafricaine (RCA) qui ont trouvé refuge pour l’heure à l’Est du Cameroun. Ils vivent dans des conditions peu reluisantes. L’accès à l’éducation, la santé, à une alimentation saine, n’est pas toujours évident».

Ces mauvaises conditions de vie font que tous ou presque veulent quitter le Cameroun. C’est ce que déclare Victor Amougou Amougou, Coordonnateur du Centre pour l’éducation, la formation et l’appui aux initiatives de développement, basé à Yokadouma: «ces réfugiés ne demandent qu’une chose, retourner dans leur pays. La plupart espèrent un retour à la paix au terme du marathon électoral qui va conduire au premier tour, le 27 décembre 2015, de l’élection présidentielle en Rca.».

D’après ce Camerounais vivant à Bertoua, à «Garoua-Boulaï et dans des villages, les réfugiés venus de la Rca tiennent le coup grâce à l’aide humanitaire des familles camerounaises». Il affirme: «J’ai fait quasiment tous les quatre départements de la région de l’Est. A l’heure actuelle, il y a un peu de calme au niveau sécuritaire même si de temps à autre, on peut ressentir un peu de trouble. Avec ce déplacement des réfugiés, on a noté des tensions à un moment donné avec des rebelles qui venaient de l’autre côté de la frontière et qui attaquaient les Centrafricains. Mais grâce à l’armée camerounaise, il y a eu plus de peur que de mal. En dehors des bagarres, agressions et vols ci et là, la situation est revenu au calme. Ces réfugiés s’en sortent grâce à la solidarité et à l’action du gouvernement et des partenaires. Notre association même encadre beaucoup d’entre eux dans le domaine de l’emploi, la nutrition, le logement, etc.»

Lne informe que «dans l’attente d’un lendemain meilleur, les réfugiés centrafricains ont décidé de prendre le taureau par les cornes en votant dimanche le 13 décembre dernier, lors d’un référendum constitutionnel. Le Haut-commissariat des réfugiés (Hcr) et l’organe national des élections centrafricaines ont aménagé à l’occasion 42 bureaux de vote dispatchés sur 15 sites essentiellement dans la région de l’Est-Cameroun».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter