Vous-êtes ici: AccueilActualités2017 05 15Article 411784

Actualités Editoriales of Monday, 15 May 2017

Source: cameroonweb.com

La revue de presse de ce lundi 15 mai

La revue de presse de ce lundi 15 mai La revue de presse de ce lundi 15 mai

Dans le social comme en politique, ça vacille énormément entre la majorité présidentielle et ses adversaires. Contre vents et marées, les médecins grévistes résistent encore aux intimidations du ministre André Mama Fouda. Ils démarrent ce lundi leur grève de trois jours malgré le fait que leur syndicat soit démembré. La célébration du 20 mai se tiendra sans aucun doute, c’est clair… Mais quels opposants seront à côté de Paul Biya ? Les journaux en parlent ce lundi.

Ça passe ou ça casse chez les agents de santé camerounais à quelques jours de la fête de l’unité. Rien n’arrête les médecins, même pas les intimidations du ministre de la Santé André Mama Fouda, qualifié d’arme de destruction massive selon Dr Richard, à la Une de The Median.

C’est l’enfer pour les médecins grévistes au nombre de 4, affectés au nord du pays selon Mutations .
Décidés à respecter les trois jours de grève à compter de ce lundi, les médecins recommandent à leurs collègues d’observer un arrêt de travail ou d’arborer des brassards noirs pour ceux qui seront présents dans les hôpitaux. Le Symec a par ailleurs exigé l’annulation de la décision du ministère de la Santé ; à retrouver à la Une du journalquotidien Émergence.

Échos Santé dans un autre registre revient dans ses colonnes sur les propositions du gouvernement pour un meilleur accès aux soins de santé. Propositions qui jusqu’alors n’ont pas satisfait les médecins grévistes.

Une autre information importante de cette journée à la une des journaux, la convocation du conseil de la magistrature par le président Paul Biya ce 7 juin. Une première depuis le déclenchement de la grève des avocats anglophones il y a sept mois. Le quotidien Émergence révèle que Paul Biya va sévit, quant à L’œil du Sahel , le journal déballe les enjeux de cette rencontre entre ses lignes.

Bien avant cette date fatidique du 7 juin, le 20 mai se prépare dans la désunion entre l’opposition et la majorité présidentielle. C’est en résumé, la une du journal Le Jour. Que se passe-t-il exactement avec le SDF de John Fru Ndi ? Le parti a tenu à clarifier les choses vendredi dernier, il ne boycotte pas les festivités. Il ne les célèbre pas plutôt selon les explications.

Le journal Ça presse, appelle à découvrir « le chantage sibyllin de Ni John Fru Ndi dans ses colonnes.» Ce qu’un banditisme politique selon L’indépendant, qui écrit sur sa maquette, « Fru Ndi et les 6,4 milliards du trésor public. »

Ils sont donc 7 partis politiques selon The Voice à boycotter cette fête de l’unité. Mais est-ce que Paul Biya a réellement volé au secours de Fru Ndi ? Les éléments de réponse dans les colonnes du «Soir Hebdo».

Le journal L’indépendant a pris la peine de rappeler à tous le sens du référendum du 20 mai 1972 ; un texte cher à Ahmadou Ahidjo.
Le social au Cameroun est drainé par des grèves par ici et par là. La grève des médecins s’endurcit. Un véritable «bras de fer entre les médecins et Mama Fouda », à lire dans le quotidien de l’économie
La grève des dockers débutée le week-end dernier a paralysé les activités au port de Douala réputé pour le trafic. Une perte financière énorme pour l’économie camerounaise. Un sujet à retrouver à la Une des journaux Émergence, L’essentiel et Ca presse.

Parlant d’économie camerounaise très atteinte par des grèves sociales, le journal Ecomatin annonce que cette année est la cinquième année de baisse consécutive pour le Cameroun. Toujours dans le registre Économie et Business, La Cemac est divisée à en croire le journal Intégration sur le plan d’ajustement FMI.
Au moins une bonne nouvelle pour les start-up camerounais, le grand forum du numérique de Yaoundé se tiendra bel et bien.

Par contre, il y a une, triste qui concerne la RDC. Le virus Ebola a été signalé dans le pays la semaine dernière, rapporte Échos Santé. On dénombre déjà des morts. Les autorités ont déjà pris des résolutions sanitaires pour mobiliser les équipements et prévenir le virus dans d’autres localités.

Rejoignez notre newsletter!