Vous-êtes ici: AccueilInfos2015 07 18Article 328208

xxxxxxxxxxx of Saturday, 18 July 2015

Source: Cameroon-info.net

La prière de fin du Ramadan sous haute sécurité (Images)


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Mais, contrairement aux éditions précédentes, tous ceux qui ont effectué le déplacement devaient non seulement montrer patte blanche, mais aussi, se laisser fouiller de gré ou de force avant d’avoir accès au lieu du rassemblement.

Les policiers filtraient l’entrée principale alors que, un peu plus loin, les militaires armés rodaient. Les objets dangereux retrouvés sur certaines personnes ont été récupérés et celles des femmes qui portaient la burqa ont été refoulées.

La même scène ou presque a été vécue partout au Cameroun à la faveur de la fête du Ramadan. Et pour cause, la psychose des menaces terroristes a amené les autorités à prendre des dispositions sécuritaires exceptionnelles pour encadrer les prières dans les mosquées et autres espaces aménagés ce jour pour la prière de l’aide al-fitr.

A cette occasion, les messages véhiculés par les Imams portaient sur la préservation de la paix et surtout sur les risques que représente la burqa en cette période de guerre contre Boko Haram.

«ô toi ma chère musulmane, Dieu exige dans la sourate 33 et comme dans la sourate 24, que la femme se voile. Et Allah est explicite. Dans la sourate 24, Allah dit, musulmane, je vous recommande à vous de vous vêtir décemment et de laisser apparaitre vos faces et vos mains. Chères musulmans, le conteste te demande de faire toi maintenant, ton effort dans le sentier de Dieu. Offre un sacrifice pour la survie de ton pays. Et comment offrir ce sacrifice ? c’est en enlevant le soupçon dans la conscience humaine, en laissant apparaitre ton visage, pour aider la sécurité, pour empêcher la peur. Nous devons agir pour la paix et appeler à la vigilance» recommande, cheikh Ibrahim Bombo Moubarak, président du conseil national des Imams du Cameroun à Douala, prédicateur ce vendredi au Camp Bertaud.

Pour Issa Tchiroma, ministre de la communication, les mesures sécuritaires s’imposent dans un contexte ou des éléments de Boko Haram se dissimulent sous les voiles intégrales pour commettre des exactions.

«Je demande aux exégètes de l’Islam, de s’adresser à la communauté musulmane, pour qu’ils fassent observer que, on se sert désormais de notre habillement, de l’accoutrement des femmes pour cacher des armes dont l’objet est de détruire notre civilisation, notre modèle sociétal. Ces dignitaires musulmans ont donc un rôle très important à jouer » a déclaré le porte parole du gouvernement camerounais.

L’édition 2015 du Ramadan se célèbre cinq jours après le double attentat suicide, le premier en terre camerounaise, qui avait causé la mort d’au moins 13 personnes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter