Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 17Article 628804

Actualités of Wednesday, 17 November 2021

Source: Le Quotidien N° 738

La compassion de Ketcha Courtès à la famille Watat

la compassion de Ketcha Courtès à la famille Watat la compassion de Ketcha Courtès à la famille Watat

Arrachée à l’affectation des siens le 6 octobre à Kribi à l’âge de 81 ans, la Matriarche SUPORA KETCHEMEN veuve MBAHA Mathieu a été inhumée dans la plus grande dignité à Bangoulap le 13 Novembre 2021. La Ministre Célestine KETCHA COURTÈS, Élite Majeure du Ndé, touchée par la douleur de la perte de cette Matriarche d’exception, a fait le déplacement de Bangoulap, pour marquer sa compassion émue aux Grandes familles NDJAMISSA et MENKAM TEKA’A durement éprouvées, et, participer aux hommages grandioses rendus à celle qui était la Belle Mère du PDG Jean Célestin WATAT et qui s’est éteinte entre ses bras et son Épouse Delphine WATAT à Kribi.

Ma’a SUPORA KETCHEMEN veuve MBAHA Mathieu, la Matriarche dont le livre de vie fait témoignage d’une femme au cœur d’or qui aura tout donné à sa nombreuse progéniture dont le Seigneur lui a gratifiée, repose désormais dans la terre de Dieu prêtée à ses ancêtres à Bangoulap par Bangangté dans le département du Ndé, Région de l’Ouest Cameroun. Témoignage de la qualité de vie de celle qui a vécu un parcours terrestre exemplaire, dans la crainte de Dieu et le don de soi aux hommes, ses obsèques, malgré la douleur de la séparation, se sont muées en une «Célébration de la Vie». Tous les sarments des grandes familles NDJA-MISSA et MENKAM TEKA’A et leurs Alliances sont venus de partout dans le monde, pour venir célébrer une femme d’exception.

SUPORA KETCHEMEN, aura battu tous les superlatifs à ses obsèques, pour qualifier l’exemplarité de celle qui aura été l’idéale d’une mère, d’une sœur, d’une grand’mère, d’une «Très Belle-mère» comme dirait son beau-fils de PDG Jean Célestin WATAT, d’une arrière grand’mère, d’une amie, d’une croyante et sœur en Christ; bref, Ma’a SUPORA aura été un «diplodocus», c’est-à-dire, «une espèce rare en voie de disparition». C’est pourquoi ils sont venus du monde entier, pour lui rendre cet hommage mérité et digne. Le point culminant de ces moments d’hommage et de célébration de la vie de la Matriarche SUPORA KETCHEMEN veuve MBAHA Mathieu, aura été la visite de compassion à la Grande veillée avec corps à Bangoulap, de la Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, Son Excellence Célestine KETCHA COURTÈS.

Accompagnée d’une très forte délégation, la Ministre Célestine KETCHA COURTÈS a passé plusieurs heures à réconforter ces familles au cœur meurtri par la perte de ce monument, «ce fromager sous l’ombre duquel tout un chacun allait s’abreuver». La Minhdu s’est dite très touchée par cette lourde perte de cette Maman qu’elle a personnellement connue et dont elle garde un souvenir inénarrable. Célestine KETCHA COURTÈS a eu des échanges de réconfort avec Delphine WATAT et le PDG Jean Célestin WATAT, le Chef de famille Hubert Mebessi ; elle a présenté ses condoléances émues à la famille, non sans donner une participation conséquente. La famille a dit toute sa gratitude et sa reconnaissance infinie à ce Membre du Gouvernement, très proche de son peuple et toujours présente et compatissante lors des moments difficiles.

HOMMAGES A LA MATRIARCHE

Elle est morte à Kribi le 6 octobre 2021, où sa fille Delphine et son beau-fils Jean Célestin WATAT, appuyés par toute la famille, se sont occupés de ses derniers jours. Malgré une attention particulière dans le suivi de sa maladie, Dieu dans sa Souveraine décision l’a rappelé à Lui. Pliés devant ce verdict divin, la famille, amis et connaissances ont rendu un hommage 4 jours durant à la Matriarche SUPORA KETCHEMEN. De Douala où la levée de corps a eu lieu le jeudi 11 novembre, à Bangoulap avec l’inhumation et les cérémonies traditionnelles, cette crayante-Dieu a eu droit aux prières et cultes de l’EEC où elle a été fervente croyante. Au village, la mobilisation de la famille aura été à la dimension de l’illustre disparue. Hubert Menbessi le Chef de Famille a conduit cette célébration de la vie avec un éclatant succès. Viviane Yimti a reçu les attributs traditionnels successoraux dans la pure tradition Bamiléké. Et l’on a vécu un moment de deuil traditionnel assez intense, avec des présences significatives: le Docteur Njeudjang Kasi avec tous ses collègues universitaires venus de Yaoundé, Dada venue de Dubaï et qui a mis du sien pour cette célébration de vie, le Pr Ndoundam dont le rôle a été déterminant, le couple Tchakoumi, le couple Koagne, le Couple Menbessi venu de Kribi, et Laeticia Watat Ketchamen l’homonyme de la défunte venue spécialement des États-Unis d’Amérique pour les adieux à cette Grande Dame dont tout le monde s’accorde à dire qu’elle avait un coeur d’or. Toute cette mobilisation à Bangoulap était pour dire, «aurevoir la Matriarche, Ma’a SUPORA KETCHEMEN. Que le Dieu que tu as servi avec dévouement et passion t’honore en t’accueillant avec joie dans son Royaume Céleste».

Rejoignez notre newsletter!