Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 25Article 624955

Infos Sports of Monday, 25 October 2021

Source: www.camerounweb.com

La CAN 2021 en péril : le TAS saisi pour annuler l’accord-cadre signé entre la CAF et le Cameroun

Lors de la signature de l'accord cadre CAF-Cameroun Lors de la signature de l'accord cadre CAF-Cameroun



• Le Sénateur Albert Mbida vient de saisir le TAS

• Il conteste la validité de l’accord-cadre signé par M. Seidou Mbombo Nioya

• Des jours ombrageux en perspectives pour le football camerounais et la CAN 2021

La guerre interne au niveau de la Fédération camerounaise de football est en train de prendre des proportions inquiétantes. Chaque jour avec son épisode. Demain, la branche dirigée par le Sénateur Albert Mbida projette une réunion cruciale au siège de la Fecafoot. Mais bien avant, elle vient de saisir le Tribunal arbitral du sport en Suisse en annulation de l’accord-cadre signé le vendredi dernier entre le Cameroun et la Confédération africaine de football (CAF). Cette saisine a été faite par l’entremise de Maitre Lebel ELOMO MANGA, Avocat au Barreau du Cameroun.

L’avocat vient de rendre public un communiqué pour faire le point sur la procédure engagée au niveau du TAS. « Suite signature, par M. Seidou Mbombo Nioya, pour le compte de la Fédération camerounaise de Football (FECAFOOT), de l'Accord Cadre de l'Association Organisatrice (AAO) concernant la Coupe des Nations TotalEnergies, Cameroun 2021, j’ai été mandaté par plus de la moitié des membres de l’Assemblée Générale actuellement en fonction à la FECAFOOT pour contester ledit cadre devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) Lausanne en Suisse, conformément aux dispositions de l’article 48 des Statuts de Africaine de Football (CAF) », annonce-t-il.

Pour les plaignants, la CAF en signant cet accord avec le Cameroun, représenté par un président dont la légitimité et la légalité est contestée par la moitié de l’Assemblée générale, s’est rendue coupable de violation manifeste de ses dispositions statutaires.

« Les membres concernés estiment qu’en reconnaissant Seidou Seidou Mbombo Niaya comme Président de la FECAFOOT, la CAF a violé l’article 11 de ses statuts qui dispose que : 1. Les membres des organes des associations nationales ne peuvent être désignés que par voie d’élections ou de nominations internes. Les statuts des associations doivent prévoir des dispositions assurant une indépendance totale pour ces élections ou nominations.2. La CAF ne reconnaît pas les organes d’une association nationale n’ayant pas été élus ou nommés conformément aux dispositions du para. 1 du présent article. Cela concerne également les organes élus ou nommés à titre intérimaire », rappelle le communiqué

« L'élection de M. Seidou Mbombo Nioya ayant été annulée par le TAS le 15 janvier 2021, sa nomination comme président intérimaire ne peut donc se faire qu'en interne, par l’Assemblée en fonction qui a désigné sa place le Sénateur Albert Mbida. En agissant ainsi, membres concernés de l'Assemblée Générale de FECAFOOT visent uniquement à préserver les intérêts du Cameroun qui a tout intérêt à ce que ses droits dans le cadre de la CAN TotalEnergies 2021 soient garantis. Ce qui n'est possible que si la FECAFOOT agit par l'entremise de son représentant légal et légitime », soutiennent les plaignants.
La partie est loin d’être terminée. D’autres rebondissements vont probablement venir dans les jours à venir.

Rejoignez notre newsletter!