Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 14Article 636382

Actualités of Friday, 14 January 2022

Source: www.camerounweb.com

L’Armée double ses effectifs après une bataille contre les ambaboys à Buea

Des ennemis Des ennemis

Plusieurs combats ont eu lieu à Buea

L’armée veut sécuriser la ville

Et repousser les séparatistes


Les combats intenses qui ont eu lieu dans la soirée du mardi soir entre les forces de défense et de sécurité et les combattants séparatistes ont poussé l’armée camerounaise à revoir sa stratégie et surtout de renforcer la sécurité dans les environs du stade et la fouille de tous ceux qui vont au stade est minutieuse, rapporte un journaliste sur place. Ainsi des nouveaux contingents de militaires sont arrivés à Buea dans la nuit de mercredi dernier. « La région du Sud-Ouest accueille une poule de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) et deux équipes sont logées à Buea. Deux matchs sont prévus au stade de Molyko .Avant le début de la CAN, des groupuscules et autres factions séparatistes avaient promis de perturber le déroulement de cette compétition. Cela a te matérialisé par des attaques que nous avons subi mardi dernier. Il est de bon ton de renforcer les effectifs afin de mettre sur pied une stratégie appropriée qui permettra à notre armée de vaincre ses bandits qui veulent défier l’Etat aux yeux du monde », a confié une source sécuritaire.

Les renforts qui sont arrivés sur le terrain pourront y rester même après la Can. « Même après la Can nous devons poursuivre notre rôle qui est de protéger les populations. Car nous ne devons pas leur montrer que la vie s’arrête après la Can et que ceux qui sèment la terreur doivent continuer à la terroriser parce que la guerre est finie », ajoute notre source.

Des habitants rapportaient encore ce matin que des détonations ont été entendues ce matin dans la ville, notamment au Central Market Area. Des capsules vidéo diffusées sur les réseaux sociaux montrent des éléments des Forces de défense et de sécurité dans les rues de la ville pourchassant d’éventuels insurgés.
Des informations que n’a pas pu confirmer de façon indépendante font état de ce que lesdits insurgés ont tenté de bloquer l’accès qui mène au stade de Molyko. L’on n’enregistrerait également pas quelques blessés.

Rejoignez notre newsletter!