Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 26Article 625192

Actualités of Tuesday, 26 October 2021

Source: Kalara

Justice: le parquet accusé de coup bas contre Zambo Amougou

Zambo Amougou est en détention provisoire depuis 2018 Zambo Amougou est en détention provisoire depuis 2018

Qui craint la manifestation de la vérité dans 1e procès Jean Marie Zambo Amougou pen-devant le Tribunal criminel spécial depuis 2017 ? En tout cas, Louis-Roger Manga, le directeur général (DG) de la Mission d’Aménagement et d’Entretien des terrains urbains et ruraux (Maetur), doit comparaître devant la juridiction 1e 25 octobre 2021. Déjà entendu dans te cadre de ce procès comme témoin de l’accusation, il te sera de nouveau cette fois comme témoin de la défense.

Pour cause ? M. Zambo Amougou, qui fut son conseiller technique à la Maetur, l’a cité comme témoin, tout comme Ahmadou Logon, l’ex-délégué régional de la Maetur pour le Centre. Leur comparution ne semble pas gagnée d’avance.

En lait, te 26 août dernier, alors que 1e tribunal venait d’entendre 1e premier témoin de M. Zambo Amougou, notamment Mme Takama Jeanine, notaire stagiaire (clerc), l’un de ses avocats, Me Emmanuel Ngouen, a exprimé au tribunal une inquiétude aux allures de dénonciation. «M. Ahmadou Logon qui aurait dû être entendu comme deuxième témoin reçoit d’énormes pressions du parquet général pour qu’il ne puisse pas comparaître», déclare-t-il précisant néanmoins que la défense ne, renonce aucunement à faire entendre l’intéressé, afin «qu’il puisse traverser la barrière de la peur». Me Abega, l’autre avocat de l’accusé, dira que leur «contradicteur a décidé de ne pas jouer franc jeu».

Réagissant aux allégations de la défense, le représentant du par quettes a qualifié de «gravés» Suggérant aux avocats de dévoiler l’identité de la personne incriminée. «Que le tribunal demande à Me Ngouen de donner le nom de celte ou de celui au parquet général qui a adressé ou proféré des menaces au cas où [te témoin] viendrait à témoigner en faveur de l’accusé.» «Les procès sont publics. Nous ne pouvons pas admettre des affirmations si graves. C’est nous qui avions adressé la citation à M. Afimadou Logon qui l’a reçu en personne». Des clarifications taxées de «menaces voilées» par Me Ngouen.

Pièces rejetées

Les parties ont aussi croisé 1e verbe sur l’admissibilité ou non êtes documents présentés par tes avocats de M. Zambo Amougou comme éléments de preuves. En fait, c’était leur deuxième tentative de tes faire admettre aux débats. Us ont expliqué avoir obtenu tes documents présentés dans 1e dossier de procédure constitué par 1e juge d’instruction lors de l’information judiciaire.

Ces documents émanent de la Mateur elle-même. Le greffier en chef du TCS les a certifiés conformes. Ce qui atteste de leur authenticité. Us soutiennent avoir sollicité te greffier parce que pendant tes enquêtes tes mêmes documents ont été introduits à la Maetur pour authentification, mais les responsables de l’organisme public traînent tes pieds pour tes certifier conforme.

Seulement, l’accusation ne l’a pas entendu de-cette oreille. Elle a soutenu de son côté que seule l’autorité auteure d’un acte est habilitée à l’authentifier. Cet argumentaire a pesé lourd, te tribunal ayant rejeté toutes tes pièces présentées par la défense «en la forme».

En rappel M. Zambo Amougou, ancien cadre à la Maetur, par ailleurs, le président national de la Confédération syndicales des Travailleurs du Cameroun (Cstc), est en détention provisoire depuis 2018. Il passe en jugement aux côtés de l’instituteur Jean Marie Tsoungui, et du notaire à la retraite Pierre Firmin Adda, déclaré en fuite, pour la supposée coaction du détournement de 936 millions de francs. On fait, le reproche à M. Zambo Amougou d’avoir minoré te prix vente de plusieurs lots appartenant à la Maetur se trouvant au quartier Ngousso à Yaoundé.

Rejoignez notre newsletter!