Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 12Article 636139

Actualités of Wednesday, 12 January 2022

Source: www.camerounweb.com

Jean Michel Nintcheu réagit après l’assassinat d’un sénateur SDF

Mon coeur saigne Mon coeur saigne

Un sénateur du SDF a été assassiné hier à Bamenda

Il était sénateur du département du Ngog Ketunja

Le député du SDF Jean Michel Nintcheu est choqué

La mauvaise nouvelle est tombée depuis hier, Maitre Kemende Gamsey Henry, sénateur SDF du département du Ngog Ketunja dans le Nord-ouest, a été tué par un groupe armé alors qu'il était à bord de sa voiture à Mile 2 à Nkwen à Bamenda. L'élu SDF a été conduit au PMI de Bamenda avant de rendre l'âme d'après nos informations. Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, on voit des proches le transporteur pour l'hôpital. Cette atrocité n’a pas laissé Jean Michel Nintcheu député du SDF indiffèrent. « Mon cœur saigne » a posté le député SDF et président régional du littoral sur sa page Facebook. Il s’agit de la première réaction dans les rangs du SDF.

Pour les autorités policières, il ne fait aucun doute qu’Emmanuel Kemende a été abattu par les combattants ambazoniens. Son camarade de parti, le député Jean-Michel Nitcheu, parle d’assassinat et n’exclut aucune hypothèse dans cette zone de guerre où armée régulière et forces séparatistes s’affrontent depuis de longs mois.
Du côté du SDF, les soupçons pèsent également sur les « sécessionistes ambazoniens », selon le vice-président du SDF, Joshua Osih. « Nous pensons aujourd’hui que d’une façon ou d’une autre, les sécessionnistes sont impliqués et nous avons des informations qui indiquent qu’il a été suivi de chez lui jusque-là où il a été tué », explique-t-il avant d'exprimer son incompréhension face à la mort du député.

C’est quelqu’un qui était très impliqué dans sa communauté et dans sa ville. On ne s’attendait pas du tout à cela. Il travaillait tous les jours pour essayer de ramener la paix dans le nord-ouest. Le sénateur était aussi avocat et donc il défendait beaucoup de personnes qui étaient, d’une façon ou d’une autre, abusivement traduites devant les juridictions à cause de la crise dans le nord-ouest et le sud-ouest. Donc nous ne comprenons pas comment il a pu être la cible d’un assassinat.

Rejoignez notre newsletter!