Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 16Article 628540

Actualités of Tuesday, 16 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Homos3xualité: d'autres graves révélations sur les pratiques l'imam de la mosquée de Garoua

L'imam de la mosquée de Garoua Modibo Djafarou Marafa L'imam de la mosquée de Garoua Modibo Djafarou Marafa

• Il avait été accusé il y a quelques jours par un jeune homme

• L'affaire semblait avoir été étouffée

• Mais d'autres révélations ont été faites par rapport aux victimes de l'imam Djafarou Mrafa


Dans une publication parvenue à la rédaction de CamerounWeb, l'auteur, Hassan Doudji, écrit que l'imam aurait pratiqué des actes d'homosexualité sur plusieurs autres garçons. L'auteur du texte dénonce le silence et la mauvaise gestion de l'affaire par sa Majesté El Rachidine Ibrahim, Lamido de Garoua.

Ci-dessous les accusations portée contre l'imam Djafarou

"Suite à mes publications , certains adeptes du sheitane commence à m'attaquer pour faire diversion.

Je n'ai aucune intention de déstabiliser sa Majesté El Rachidine Ibrahim , j'ai juste dénoncé son abu de pouvoir envers ce chef du quartier , d'ailleurs je suis pas le seule à avoir dénoncer cela . Il s'est complètement écarté des lois de notre pays , piétinant son supérieur hiérarchique qui est le sous- préfet et résout ce problème à sa façon.

Revenons à l'imam DJAFAROU MARAFA je veux vous donner les preuves que ce monsieur est un homosexuel.

1) Lors de son enfance quand il répétait les tout petits à l'école coranique , il avait été arrêté enfermé dans une cellule près d'une semaine pour tentation de pédophilie sur une gamin de 9 ans. (Histoire connue par ses sœurs et frères)

2) Il tentait à chaque fois de pénétrer sa première épouse de Ngaoundéré (actuellement divorcé) par l'anus, la mère de son 1er enfant Ibrahim. A chaque fois, la femme refuse, la famille à couper le lien du mariage. Et malin qu'il est, il a récupéré le petit frère de sa femme divorcée, un jeune mineure pour l'élever. En fin de compte cet enfant à pris la fuite pour rejoindre sa sœur car ce dernier voulais faire cet acte avec lui. (Si sa belle famille craint Dieu, elle vous dira que c'est vrai).

3) Une affaire récente pas moins de deux mois, an l'a attrapé à Douala en plein acte sexuel. Le papa de l'enfant est venu le retrouver à Garoua pour porter plainte ayant les preuves, des conversation téléphonique et image en main. Il n'a pas nié et les deux familles ont trouvés un moyen d'entente. Cette histoire à conduit le Lamido à ouvrir l'enquête sur DJAFAROU pour vérifier ses antécédents.

4) Faites cette remarque, il est toujours avec des jeunes mineurs chez lui, de fois enfermé dans son secteurs. Allez le rendre visite, vous ne verrez aucune petite fille chez lui, il élève plus de 8 petits garçons actuellement chez lui. Tous moins de 15 ans. Où a t'il eu l'autorisation parentale de ses enfants ?


5) Il y a un garçon dans son Quartier qu'on appelle "Madame DJAFAROU". Il a même acheté une moto scooter rouge à ce garçon qui es fidèle à lui.

6) Affaire récente, YOUNOUSSA ISSA qui a pris le courage de porter plainte contre lui au tribunal coutumier, mais déjà près d'un mois sans succès, il ont menacé cet enfant mais Dieu lui a libéré de la cellule.

Pour donner preuve a cela , YOUNOUSSA ISSA demande au procureur d'aller vérifier ses conversations téléphoniques à Orange Cameroun, et effectivement DJAFAROU MARAFA envoyait souvent de l'argent a cet enfant a chaque fois que ce dernier lui menace de lui dénoncer.

Les enquêteurs en charge ont vérifié et l'enfant avait raison. Maintenant pour faire disparaitre les traces, ils ont confisqué la sim et la carte CNI de l'enfant …

7) Alors le septième je le garde d'abord, pour que les adeptes de sheitan là bavardent pour un mois ou deux mois. Si l'affaire n'est pas résolue je vous assure je vais inonder les réseaux sociaux avec ses photos, sa petite vidéo et quelques audios de ses conversations diaboliques".



La récente affaire aurait pu être classée comme un fait divers si l'imam avait juste accepté de jurer sur le coran qu'il n'a pas fait ce dont il est accusé. C'est justement son refus de jurer qui a fait que ces accusations ont été prises au sérieux.

Un jeune la vingtaine à la démarche déboitée s'est récemment introduit dans la grande mosquée de Garoua accusant l'imam Modibo Djafarou Marafa d'être responsable des écoulements ayant noyé son derrière, ce à quoi va nier et renier l'homme de Allah dont les fidèles vont lui proposer de jurer sur le saint Coran afin de garantir son innocence. Mais cet Imam et notable du Lamidot va refuser de se plier à cet exercice provoquant ainsi une colère généralisée dans la ville", écrit l'activiste N'Zui Manto qui parle de l'affaire hier jeudi sur sa page Facebook.

"Le jeune, interpellé plus tard par les forces de l'ordre recitera à la lettre ses accusations :"le grand Imam de la mosquée de Garoua Modibo Djafarou Marafa, mon derrière coule à cause de lui". Une pression va alors s'accentuer contre le patron de la grande mosquée de Garoua qui va déclarer refuser jurer sur le coran sur conseils du Lamidot de la même ville. Le jeune écoulé a quant à lui été libéré et l'affaire est entrain d'être étouffée", ajoute notre source.

Si l'homosexualité est rejetée au sein de la société africaine et camerounaise en particulier, elle l'est davantage en milieu musulman comme Garoua. En effet chez les populations de cette localité, l'homosexualité est rejetée et les premiers responsables religieux ne peuvent pas se permettre de tels actes. Mais l'on ne sait jamais.

Rejoignez notre newsletter!