Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 12Article 628159

Politique of Friday, 12 November 2021

Source: L’œil du Sahel

Hina : le Rdpc débauche des militants à l’Undp

C’est une grosse prise que vient de réaliser la section Rdpc de Mayo-Tsanaga 5 à Hina C’est une grosse prise que vient de réaliser la section Rdpc de Mayo-Tsanaga 5 à Hina

Les recrues ont porté l’uniforme de leur nouveau parti politique à l’occasion de la célébration de 39 ans de Paul Biya à la tête du Cameroun.

C’est une grosse prise que vient de réaliser la section Rdpc de Mayo-Tsanaga 5 à Hina. A l’occasion de la 39è année d’accession à la magistrature suprême du président Paul Biya, président national du Rdpc, le parti a accueilli de nouveaux militants. Ils ont décidé de quitter les rangs de l’opposition dans l’arrondissement de Hina, confronté aux frictions internes.

Grâce à l’entregent et l’impulsion de son vice-président, Alioum Wandai, une centaine des militants de l’Undp, conduite par le président de la sous-section de Gamdougoum, Mamadou Deli, rallie le Rdpc. Pour beaucoup donc, ce ralliement témoigne de la bonne santé du parti au pouvoir dans cette localité, contrôlée depuis les dernières élections par l’Undp de Bouba Bello.

Ateba, Le nouveau sous-préfet, pour sa toute première sortie en tant que chef de terra à Hina, a été le témoin de la forte mobilisation des militants du parti des flammes. Parés des tenues de leur nouvelle formation politique, ces militantes et militants du Rdpc sont sortis en masse pour se joindre aux autres militants du Rdpc et alliés, de concert avec le reste du pays, pour célébrer l’anniversaire de leur champion national, qui soufflait sur sa 39è bougie à la tête de l’État.

Cette démission en cascade fragilise le parti de Bouba Bello qui contrôle à présent la commune de Hina. «Nous avons décidé de repartir dans la grande maison. Car, les actions que mène notre fils Aliou Wandai sont la preuve qu’on peut encore compter sur le Rdpc. Nous avons besoin de développement, des multiples appuis etc… mais depuis que l’Undp a pris cette commune, le développement s’éloigne de nous. Alors, il nous revient de trouver là où nos intérêts seront préservés. Et ce n’est pas en tout cas au sein de l’opposition dans les circonstances actuelles», a ^déclaré Mamodou Déli, démissionnaire.

À l’occasion, le président de la section Rdpc du Mayo-Tsanaga-5 Elhadj Ousmanou Oumarou en a profité pour exprimer sa gratitude à l’endroit du gouvernement, qui «a multiplié ces derniers temps les établissements secondaires, la création de plusieurs centres de santé et l’encadrement de la jeunesse de la localité.» Pour lui, «notre souhait le plus ardent, c’est de voir un fils de l’arrondissement de Hina au poste du Ministre», formule comme souhait Elhadj ousmanou Oumarou, président de la section Rdpc du Mayo-Tsanaga 5 à Hina.

Même son de cloche pour les présidents de l’Ofrdpc et de l’Ojrdpc de la section qui se sont joints au président de la section pour solliciter auprès du gouvernement Camerounais une attention toute particulière vis-à-vis de l’arrondissement. Parmi leurs doléances : est revenu le poste d’identification à faire construire dans cette localité.

Pour mémoire, le président Paul Biya qui célèbre ce 06 novembre 2021 ses 39 ans de magistère au Cameroun a été élu président du Rdpc.lors du congrès du 24 mars 1985 à Bamenda. il devient un an plus tôt Président de la République pour la première fois le 14 janvier 1984 et sera réélu le 24 avril 1988. Le 11 octobre 1992, il obtient les suffrages des camerounais et grâce à son alliance avec des candidats de l’opposition retrouve son fauteuil. Fauteuil qu’il conserve depuis lors sans partage et sans discontinue. Successivement élu le 11 octobre 1997, le 10 octobre 2004, le 9 octobre 2011 et le 7 octobre 2018.

Une longévité au. pouvoir qui n’est pas un fait du hasard, témoigne un militant du Rdpc de Hina. Pour lui, «les réalisations du renouveau ont été nombreuses en faveur des populations camerounaises en général et plus particulièrement celles de l’arrondissement de Hina», ajoute-t-il.

Un défilé motorisé dans les artères de la ville a mis un terme à la fin de la célébration. Et les militants caressent l’espoir que le Rdpc va reprendre le contrôle de ‘la mairie aux échéances futures.

Rejoignez notre newsletter!