Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 13Article 623098

Actualités of Wednesday, 13 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Garoua: des enfants obligés de vider les classes pour aller accueillir le PM

Les enfants obligés de sortir des salles des classes Les enfants obligés de sortir des salles des classes



• Joseph Dion Ngute est attendu aujourd’hui à Garoua

• Il va procéder à l'inauguration de la ligne de production de clinker et de ciment à Figuil

• Des enfants obligés de vider les classes pour aller acclamer le PM


Après son périple très mouvementé dans le NOSO, le premier ministre camerounais ne chôme pas. Il est attendu ce jour Garoua pour une série d’évènement. Pour l’accueillir, la population s’organise sous la houlette des autorités locales. Dans le lot des groupes organisés mobilisés pour réserver un accueil chaleureux à leur hôte du jour, l’on retrouve des enfants en tenue scolaire, des images qui choquent une partie de l’opinion.

Plusieurs groupes folkloriques, des associations et autres curieux se sont allongés tôt ce matin tout au long des rues de l'aéroport international de Garoua jusqu'à l'hôtel où résidera le Premier ministre pour lui réserver un accueil chaleureux dans la région. En effet, le Premier ministre, Dr. Joseph Dion Ngute est attendu à Garoua ce mercredi 13 octobre 2021 pour une visite officielle qui sera marquée par l'inauguration de la ligne de production de clinker et de ciment à Figuil, dans la région du Nord. Même si la pratique est courante, certains ne comprennent pas pourquoi pour faire plaisir à une autorité, fût-elle, premier ministre l’on soit obligé de sortir manu militari des enfants des salles de classe pour aller faire la haie et applaudir sous le chaud soleil .

« Ce n’est pas concevable ces genres d’images. C’est devenu la norme ici au Cameroun. Même si un planton est annoncé dans un milieu, on oblige les enfants à vider les salles de classe pour aller l’accueillir. Cela va changer quoi ? J’ai l’impression que l’éducation des enfants n’est pas importante pour les autorités et ce n’est pas bien. Ces enfants, leur place, c’est dans une salle de classe. C’est pour cela que leurs parents se tuent pour assurer leur éducation. Maintenant si quelque chose leur arrivait, ce serait la responsabilité de qui ? Les responsables des établissements ne doivent plus céder à ces genres de choses », s’indigne un internaute.

Rejoignez notre newsletter!