Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 09Article 627622

Actualités of Tuesday, 9 November 2021

Source: L’Indépendant

Gaëlle Enganamouit accusée de tous les péchés d’Israël: voici la liste

Gaëlle Deborah Enganamouit Gaëlle Deborah Enganamouit

Nommée Team manager de l’équipe nationale féminine de football le 18 juin dernier, Gaëlle Déborah Enganamouit, vient d’adresser au président par intérim de la Fécafoot, une lettre de démission au vitriol.

C’est assurément, l’une des meilleures footballeuses du Cameroun de ces dernières années.Ballon d’or Africaine en 2015,ce sacre a confirmé le talent d’une jeune fille partie de nulle part. Elle n’a pas oublié son enfance pauvre au bas fond d’un quartier dangereux de Yaoundé (Elig Edjoa – rail). D’où ses multiples actions caritatives en faveur des jeunes filles de ce quartier.

Quatre mois seulement aux fonctions de Team manager des Lionnes Indomptables. Une série de pression et de harcèlement moral qui ont mis à rude épreuve un tempérament pourtant préparé à affronter l’impitoyable univers du football Camerounais. Gaëlle Enganamouit est-elle la victime expiatoire des batailles en vue de l’élection d’un nouveau président de la Fécafoot au soir du I I décembre prochain ? Toujours est-il que sa proximité avec Samuel Eto’o Fils et certaines anciennes gloire du football Camerounais, justifie en grande partie les déboires de Déborah.

Dans sa lettre de démission,une phrase saute à l’œil Monsieur le président, si je comprends bien au vu de ce qui précède, vous me demandez, non seulement de ne pas honorer à une invitation du secrétariat Général de la Présidence de la République du Cameroun, mais aussi de ne pas m’afficher avec mes aînés footballeurs qui m’ont inspiré, soutenu et grâce à qui j’ai pu devenir la joueuse professionnelle ; pour honorer une position de bénévole au sein de l’équipe nationale où d’ailleurs vous m’accuser d’ingérence sur des aspects techniques sans preuves ? ”.

On découvre alors des menaces à répétition et des remontrances publiques-” de la part de Seïdou Mbombo Njoya. A tort ou à raison, Gaëlle Enganamouit est accusée de tous les péché d’Israël : immixtion dans la gestion technique,’désertion lors des préparatifs de la double confrontation contre laCentrafrique.au point où les dernières remontrances publiques de Seïdou MLcmbo Njoya à Garoua, lors de l’inspection des infrastructures de Can, ont attiré l’attention de ses aînés.

Les dessous de ce qu’il convient désormais d’appeler “l’affaire Enganamouit’’, révèle également un chantage sur fond de relations sexuelles contre nature. Le scandale de sexe-tapes, actuellement divulguées sur la toile, démontre toute la violence de l’univers du football Camerounais, et des luttes pour le contrôle de la Fécafoot.

Pour se prémunir du scandale, Gaëlle Enganamouit a saisi le procureur du Tribunal de Grande Instance de Yaoundé-Centre Administratif, le 01er novembre dernier,par une plainte aux allures d’aveux d’une relation coupable avec une certaine Ahanda Nomo Brenda Charlie. Nous sommes en plaint dans le décor d’enfer du football Camerounais où la gloire, la puissance, s’obtiennent parfois au prix de multiples déviances et autres dérives. La moralité des acteurs prête à caution, d’où la déchéance actuelle du football Camerounais.

Sans jouer les procureurs ou les juges ni les censeurs, le moins qu’on puisse dire, est qu’au soir du 11 décembre prochain, l’élection d’un nouvel exécutif à la Fécafoot, va se faire dans une ambiance délétère. Les victimes collatérales du duel Seïdou Mbombo Njoya – Samuel Eto’o Fils qui se profile, procèdent en réalité de la rupture brutale entre deux amis d’hier. Tous les coups sont désormais permis, même en dessous de la ceinture.

Rejoignez notre newsletter!