Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 13Article 623089

Actualités of Wednesday, 13 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Fraude : la CNPS réclame 149 mois de loyers impayés à Me Emmanuel Pensy

La CNPS réclame 149 mois de loyers impayés à Me Emmanuel Pensy La CNPS réclame 149 mois de loyers impayés à Me Emmanuel Pensy

• L’avocat se retrouve dans une situation difficile

• Il doit environ 34 millions à la CNPS

• Me Christian Bomo est lui aussi cité dans une affaire pareille

L’avocat camerounais Me Emmanuel Pensy se retrouve au cœur d’un gros scandale. Le communicant du RDPC (parti au pouvoir) doit près de 34 millions de francs CFA à la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS). Cette somme constitue 149 mois de loyers impayés.

« Attendu que Cabinet Pensy and Partener ne saurait nier ni disconvenir que suivant son contrat de louage du 11/08/1994, la CNPS mettait à sa disposition, le local lui appartenant en pleine propriété et faisant partie de son patrimoine situé au lieu-dit Tour du Wouri, moyennant un loyer mensuel de deux cent vingt-cinq mille (225 000 ) francs.

Qu'à ce jour, sa situation dans nos livres révèle sauf erreur ou omission, qu'il reste redevable d'un peu plus de cent quarante-neuf (149) mois d'arriérés de loyers d'un montant de trente-trois millions cinq cent vingt-cinq mille, en violation des clauses contractuelles qui nous lient », indique la CNPS qui réclame le paiement des arriérés de loyers.

L’avocat défenseur de Paul Biya n’a pas encore réagi à cette affaire qui ternit son image. Le juriste n’est pas le seul à devoir à la CNPS. L’avocat Me Christian Bomo avait lui aussi été cité dans une affaire similaire. Selon les révélations de Boris Bertolt, l’ex sympathisant de Maurice Kamto doit 15 millions de francs CFA à la CNPS. Ce dernier nie les faits qui lui sont reprochés et a d’ailleurs porté plainte contre le journaliste et lanceur d’alerte Boris Bertolt.

« Je n'ai en aucun cas été au courant, ni informé de l'existence d'une quelconque procédure en recouvrement de loyers de la CNPS contre moi avant mon départ du Cameroun fin 2005 et 16 ans après mon installation en France. C'est donc une découverte. Pourtant des années durant j'ai assisté la CNPS dans une procédure internationale que tout le monde peut retrouver sur internet », a-t-il déclaré.

Rejoignez notre newsletter!