Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 02Article 631282

Actualités of Thursday, 2 December 2021

Source: www.camerounweb.com

Festival culturel de Bangou : un député RDPC chassé de l’organisation

Datouo Théodore, 5ème Vice-président de l’Assemblée nationale Datouo Théodore, 5ème Vice-président de l’Assemblée nationale

• Il s’agit de l’Honorable Datouo Théodore, 5ème Vice-président de l’Assemblée nationale

• Il lui est reproché une ingérence insupportable

• Les chefs traditionnels saisissent les autorités administratives

Les activités culturelles constituent bien souvent des tremplins pour des acteurs politiques (de tout bord). Ils profitent de ces rendez-vous pour asseoir davantage leur notoriété ou faire triompher leurs aspirations. Seulement leur omniprésence n’est toujours pas bien perçue. L’Organisation du festival-culturel Bangou est actuellement secouée par la récupération d’un député RDPC qui crée un véritable malaise, au point que les chefs traditionnels des villages du Groupement Bangou ne prennent leur responsabilité. Ils ont récemment adressé une correspondance au Sous-préfet de l’Arrondissement éponyme, avec ampliation au Préfet des Hauts Plateaux, le Gouverneur de la Région de l’Ouest et le MINAT.

C’est l’Honorable Datouo Théodore, député RDPC par ailleurs 5ème Vice-président de l’Assemblée Nationale qui est au cœur des intrigues. Il lui est reproché de d’interférer excessivement dans l’organisation du Festival des Arts et Culture Bangou, une activité purement culturelle qui ne relève pas de sa compétence. « Comble de forfaiture, les dignitaires font savoir que ce dernier tient absolument que ce festival se déroule à l’esplanade de la chefferie supérieure Bangou, nonobstant l’interdiction formelle des autorités administratives »

« Monsieur le Sous-préfet, un festival culturel est purement traditionnel. L’honorable Datouo, en sa qualité de Vice-président de l’Assemblée Nationale, Homme politique, n’est pas indiqué pour l’organisation d’un tel évènement. Nous Chefs traditionnels, disons non à cette manipulation que le Président Datouo continue de faire au milieu de la population Bangou », relèvent les Chefs coutumiers. D’autre part, ajoutent-ils, « même si le Chef Ngambou Kemayou n’est pas encore installé sur le plan administratif, la population et ses ancêtres le reconnaissent comme roi et garant de la tradition Bangou. Il revient donc à lui avec les Chefs coutumiers et toute la population Bangou de tout bord, d’organiser un festival pareil », lit-on dans la note.

Rejoignez notre newsletter!