Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 18Article 629023

Infos Sports of Thursday, 18 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Fecafoot : Laurent Dubois Njikam recadre sèchement Samuel Eto’o

Samuel Eto'o et Laurent Dubois Njikam Samuel Eto'o et Laurent Dubois Njikam


• Samuel Eto’o a des prémonitions sur sa défaite, pense Laurent Dubois Njikam

• Le juriste relève les erreurs de communication de Samuel Eto’o

• Samuel Eto’o est officiellement candidat depuis ce 17 novembre


Le dépôt officiel du dossier de candidature au poste de la présidence de Fédération camerounaise de football suscite un engouement populaire remarquable. Nombreux sont les Camerounais à souhaiter que l’ancien N°9 prenne les règnes du football camerounais, lui qui a déjà beaucoup donné sur le terrain. Mais bien naturellement, Samuel Eto’o n’est pas qu’adulé. L’on lui trouve certains défauts. L’acteur politique Laurent Dubois Njikam vient de le recadrer sans ambages.

De l’avis de plusieurs observateurs de notre landerneau, le joueur à la retraite présente déjà les signes d’un « mauvais perdant ».
« Le bantu présente à s’y méprendre les signes d’un mauvais perdant et compte s’appuyer sur sa popularité pour passer en force. Qu’il n’oublie pas que une élection c’est une compétition qui s’achève toujours par un vainqueur et un vaincu. En bon sportif qu’il a été, cette réalité ne devrait pas lui échapper et il doit préparer ses soutiens populaires à accepter le moment venu le résultat des urnes », pense Laurent Dubois Njikam.



Pour l’homme de droit, il y a des doute sur la capacité de mobilisation de Samuel Eto’o. « Donc comme ça le bantu (Samuel Eto’o Fils) peut lancer un mot d’ordre pour mobiliser les camerounais autour d’une cause et il ne l’a jamais fait depuis que les camerounais souffrent ? Ou il ne fera que par ce qu’il veut être président de la Fecafoot ? », s’interroge Laurent Dubois Njikam avant de questionner le savoir-faire de l’équipe de campagne du joueur. « Bien qu’entouré par deux professionnels de la communication, le bantu vient de rater son entrée en compétition avec une communication désastreuse. Il suffit d’un mot d’ordre de Samuel et le peuple descendra …Ce candidat est vraiment dans une autre planète et continue à croire qu’il est le nombril du Cameroun. Le retour à la réalité camerounaise risque être brutale », a-t-il conclu.

.

Rejoignez notre newsletter!