Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 13Article 623182

Actualités of Wednesday, 13 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Extrême nord : des chefs traditionnels et des militaires soupçonnés d’avoir participé à un enlèvement

Image illustrative Image illustrative


• Il s’agit de deux chefs traditionnels qui seraient impliqué dans l’enlèvement

• Le rapt a abouti au payement de 10 millions avant la libération de l’individu

• Les enquêtes se poursuivent


Dans l’Extrême Nord du Cameroun, notamment dans les zones frontalières avec le Nigéria, les groupes terroristes et d’autres réseaux de bandits font la loi. Presque quotidiennement, l’on signale des incursions des terroristes qui tuent, détruisent, violent, et enlèvent les gens. Les enlèvements de citoyens camerounais et des expatriés restent leur fonds de commerce. Mais sur ce terrain, ils sont concurrencés par de grands bandits qui sévissent dans la zone. Mais une affaire toute particulière est en train de secouer actuellement la Région. Il s’agit de l’enlèvement puis de la libération d’un individu contre rançons. Mais apparemment de forts soupçons pèsent sur certains Chefs traditionnels et des forces de défense qui

« Extrême Nord : Un rebondissement dans l'affaire du kidnapping de papa Pardama: 02 chefs traditionnels accusés et des éléments des forces de défense et de sécurité soupçonnés. Enlevé le 16/09/2021, il a été libéré le 23 après versement d'une rançon de 10 millions de FCFA. », a posté son compte Twitter l’ Humanitarian Purpose (HP-BLEC), une organisation qui intervient dans le milieu.

Cette affaire paraît cocasse et invraisemblance. Les avis sont partagés d’ailleurs sur cette révélation. Si certains pensent que ces allégations ne sont pas fondées, d’autres estiment qu’il va falloir aller au bout de cette affaire pour déterminer qui a joué quel rôle et qui n’a rien fait. Mais voir des garants des us et coutumes impliquer dans une sordide affaire comme un rapt couronné d’un rançonnement paraît invraisemblable. Les enquêtes vont déterminer s’ils sont mêlés ou pas dans cette affaire. Même chose pour les militaires qui sont sensés plutôt protégés les civils sur le terrain. Si déjà les populations qui sont prises en étau par les terroristes et les bandes armées, vont aussi subir les comportements assez répréhensibles des officiels, alors là la situation est grave.

Rejoignez notre newsletter!