Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 29Article 625654

Actualités of Friday, 29 October 2021

Source: Le Messager

Etoudi : voici les premières victimes de la nuit des longs couteaux

Voici les premières victimes de la nuit des longs couteaux Voici les premières victimes de la nuit des longs couteaux

Sacrifié à l’autel des lobbies tapis au sein du gouvernement, le ministre de la Communication est injustement accusé de laxisme pour avoir laissé le Secrétaire général de la présidence de la République conduire la fameuse mission d’information sur les sites d’accueil de la Can.

Le ramdam médiatique entretenu par une certaine presse autour du prétendu succès de la mission Ngoh Ngoh a peutêtre masqué la cabale ourdie contre René Sadi. Victime expiatoire et un bouc émissaire dans une affaire pour laquelle il n’a fait que se limiter à la feuille de route à lui prescrite par Paul Biya, le patron de la Communication est voué aux gémonies. Entre ceux qui estiment que le Sgpr a rattrapé ses errements en conduisant avec maestria ladite mission et ceux qui l’accusent de vouloir faire main basse sur le modique budget mis à sa disposition pour assurer la Com de ce grand rendez-vous du foot continental,le diplomate est livré à une vindicte médiatique sans précédent. Arcbouté sur des arguments de pacotille, cette presse, visiblement acquis à la cause du vice-dieu, a choisi d’envoyer le Mincom à l'échafaud.

Or, après recoupements, le Messager a constaté qu’il n’en est rien. A preuve, concernant la communication sur la Can total Energies 2021, c'est bien sous le ministre Issa Tchiroma que l'ensemble des marchés relatifs à l'organisation avait été passés. Son successeur René Sadi dès son arrivée, s'est contenté pour l'essentiel a assuré le suivi. Notamment pour la production du signal international, de l'International Broadcasting Center ( Ibc) où des différentes télévisions qui sont installées dans les stades. A ce sujet, l’ancien ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, en fin négociateur, a usé de son entremise pour faire payer les décomptes aux entreprises et assurer une bonne exécution desdits marchés.

A date, « cette mission dévolue au Mincom est parfaitement tenue. D’ailleurs, elle est sans conteste le chantier le plus réussi », confie une source au Mincom. Sur un tout autre plan, le ministère s'est vu doter dans son enveloppe consacrée au Budget d’investissement public(Bip) 2021, un montant de un milliard de Fcfa destiné aux activités de la Can total Energies 2021. A la demande du patron de la Communication, « une grande équipe de travail conduite par le Secrétaire général, a élaboré un projet baptisé « Ingénierie de promotion de l'image du Cameroun » avec pour objectif de présenter au monde entier à travers un ensemble de supports promotionnels, ce Cameroun qui accueille l'Afrique sportive. Apres plusieurs séances de travail, ce document a reçu l'avis favorable du ministre, et instruction donnée pour que les services compétents préparent les marchés y afférents », apprend-on au Mincom.

En attendant le OK de la Task force

Seulement, avant l'aboutissement de ce processus, « le président de la République, afin certainement de mieux contrôler l'organisation de Can a mis en place une Task force à la présidence de la République avec à sa tête le Sgpr. La mesure qui en est découlée c'est que le milliard affecté au Mincom pour son activité, a été reversé auprès de la Task force ». Commence alors le chemin de croix du Mincom qui a tout repris à zéro, à savoir obtenir par deux fois l'autorisation du ministère des Marchés publics (Minmap) pour « exécuter ce marché de quatre lots en régie, sélectionner les entreprises adjudicatrices, et enfin transmettre tous ces dossiers auprès de la Task force pour déblocage des moyens nécessaires ». A date, le Mincom demeure en attente de la réaction de la Task force tout comme les entreprises retenues qui espèrent les fonds de démarrage pour qu’enfin la campagne initiée par le Mincom soit lancée.

Par ailleurs, sur très hautes instructions du Chef de l'Etat, un montant de 13 milliards de Fcfa a été mis en place en destination de certaines administrations pour la bonne organisation de cette grand’messe du football africain. A cet effet, apprendon, « un montant de 275 millions Fcfa a été affecté pour les activités de communication et de marketing sous l'autorité du Mincom. Si actuellement un cadre de travail est en gestation sur l'objet, « les moyens eux, ne sont pas encore disponibles et demeurent attendus », lâche une source au sein du Cocan. Au total, le Mincom est donc une fois encore comme c’était le cas dans l'affaire du Covid 19,« victime d'une cabale assurément ourdie par des diffuseurs de haine et de mensonge dans le triste dessein de salir la renommée et l'honneur d'un homme dont on connait l'exceptionnel parcours et la considération qu'il a du Chef de l'Etat », vante un cadre au Mincom.

Rejoignez notre newsletter!