Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 14Article 623347

Actualités of Thursday, 14 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Etat de droit : le Cameroun classé 135e sur 139 pays

Paul et Chantal Biya Paul et Chantal Biya


• Il s’agit du classement du World Justice Project Rule of Law Index

• Le pays se retrouve au fond du trou

• Les raisons de ce net recul




Le Cameroun est loin d’être un Etat de droit. Les différents classements le confirment tous les jours. Le World Justice Project Rule of Law Index qui est la principale source mondiale de données originales et indépendantes sur la primauté du droit vient de d’aller dans ce sens. Couvrant 139 pays et juridictions, l'Indice s'appuie sur des enquêtes nationales menées auprès de plus de 138 000 ménages et de 4 200 praticiens et experts juridiques pour mesurer la manière dont l'état de droit est vécu et perçu dans le monde. Elle classe le Cameroun à la 135e place sur 139 pays. Voici le communiqué officiel.







Le Cameroun se classe 135e sur 139 pays en termes d’état de droit


• La détérioration de l’état de droit se propage à travers le monde, comme le montre l’Indice sur l’Etat de Droit du WJP 2021.
• A l’échelle mondiale, les domaines de plus grand déclin comprennent les contraintes aux pouvoirs du gouvernement, l’espace civique, la promptitude de la justice, et l’absence de discrimination.
• Le Cameroun est classé 32e sur 33 pays dans la région Afrique sub-saharienne.

WASHINGTON, DC (14 octobre 2021) – Le World Justice Project (WJP) a publié aujourd’hui l’Indice sur l’État de Droit du WJP 2021, lequel évalue l’état de droit dans 139 pays et juridictions. Le rapport est le premier de cette série annuelle depuis la déclaration de la pandémie de COVID- 19 en mars 2020, et il montre que plusieurs années de tendances négatives se sont aggravées au cours de cette période.
« Avec des tendances négatives dans tant de pays, l’Indice sur l’État de Droit du WJP de cette année devrait être un signal d’alarme pour nous tous. » a déclaré le co-fondateur et PDG du WJP, Bill Neukom. « L’état de droit est le fondement même des communautés de justice, d’opportunité et de paix. Renforcer cette fondation devrait être une priorité absolue pour la prochaine période de reprise après la pandémie. »
L’Indice sur l’État de Droit du WJP est un rapport annuel basé sur plus de 138,000 sondages auprès des ménages et 4,200 sondages auprès de juristes et d’experts à travers le monde. Le cadre du WJP pour l’état de droit couvre huit facteurs : Contraintes aux Pouvoirs du Gouvernement, Absence de Corruption, Gouvernement Ouvert, Droits Fondamentaux, Ordre et Sécurité, Application des Règlements, Justice Civile, et Justice Criminelle.
L’État de Droit au Cameroun

Le score total du Cameroun a baissé de 2.1% dans l’Indice de cette année. À la 135e place sur 139 pays et juridictions à travers le monde, le Cameroun reste à la même position au classement mondial. Le score du Cameroun le place 32e sur 33 pays dans la région Afrique sub- saharienne*et 33e sur 35 parmi les pays à revenu moyennement faible.**

Au niveau régional, le pays le plus performant pour l’Afrique sub-saharienne dans l’Indice est le Rwanda (42e sur 139 pays), suivi de la Namibie et de la Maurice. Les trois pays avec les scores les plus bas pour la région sont la Mauritanie, le Cameroun et la République Démocratique du Congo (137e sur 139 pays).
Deux nouveaux pays d’Afrique sub-saharienne ont été ajoutés à l’Indice de cette année : La République du Congo et le Soudan.
Au cours de la dernière année, 23 des 31 pays ont baissé en Afrique sub-saharienne. De ces 23 pays, 16 avaient également baissé l’année précédente.

L’État de Droit Dans le Monde

L’Indice 2021 montre qu’à l’échelle mondiale, plus de pays ont baissé au lieu de s’améliorer dans leur performance générale de l’état de droit pour la quatrième année consécutive.
Au cours d’une année dominée par la pandémie de COVID-19, 74.2% des pays couverts ont connu des baisses dans leur performance de l’état de droit, tandis que 25,8% se sont améliorés. Les 74.2% de pays qui ont connu des baisses cette année représentent 84,7% de la population mondiale, soit environ 6,5 milliards de personnes.
Ces baisses sont généralisées, et s’observent à travers le monde. Pour la deuxième année consécutive, dans chaque région, une majorité de pays a enregistré un recul ou aucun changement dans leur performance générale en termes d’état de droit.
Au cours de la dernière année, 82 % des pays de l'Indice ont connu un déclin dans au moins une dimension de l'espace civique (participation civique, liberté d'opinion et d'expression, et liberté de réunion et d'association) et 94 % des pays de l'Indice ont connu une augmentation des retards dans les procédures administratives, civiles ou pénales.
Les trois pays les plus performants cette année étaient le Danemark, la Norvège et la Finlande. La République Démocratique du Congo, le Cambodge et la République bolivarienne du Venezuela ont obtenu les plus scores les plus bas pour l’état de droit.
Les pays où l'état de droit s'est le plus amélioré au cours de la dernière année sont l'Ouzbékistan (4,1%), la Moldavie (3,2%) et la Mongolie (2,0%). Les pays ayant enregistré le plus grand déclin de l’état de droit sont le Bélarus (-7.5%), et le Myanmar (-6.3%). Le Nigeria, le Nicaragua, la République kirghize et l'Argentine sont à égalité pour la troisième plus forte baisse (-3,7 %).

Classement Cameroun

Performance Indice sur l’État de Droit du WJP (1 correspondant à la meilleure performance) CLASSEMENT GLOBAL CAMEROUN: 135/139
CLASSEMENT REGIONAL CAMEROUN*: 32/33

FACTEUR CLASSEMENT MONDIAL CLASSEMENT REGIONAL* CLASSEMENT REVENU**
Contraintes aux Pouvoirs du Gouvernement 127/139 31/33 29/35
Absence de Corruption 137/139 32/33 34/35
Gouvernement Ouvert 132/139 30/33 31/35
Droits Fondamentaux 127/139 30/33 29/35
Ordre et Sécurité 136/139 32/33 33/35
Application des Règlements 121/139 24/33 27/35
Justice Civile 127/139 31/33 28/35
Justice Criminelle 137/139 33/33 34/35


*Les pays et les juridictions étudiés dans la région Afrique subsaharienne sont : Afrique du Sud; Angola; Bénin; Botswana; Burkina Faso; Cameroun; Côte d’Ivoire; Ethiopie; Gambie; Ghana; Guinée; Kenya; Liberia; Madagascar; Malawi; Mali; Maurice; Mauritanie; Mozambique; Namibie; Niger; Nigeria; Ouganda; République Démocratique du Congo; République du Congo; Rwanda; Sénégal; Sierra Leone; Soudan; Tanzanie; Togo; Zambie; Zimbabwe

**Pays et juridictions à revenu moyennement faible: Algérie; Angola; Bangladesh; Bénin, Bolivie; Cambodge; Cameroun; Côte d’Ivoire; El Salvador; Ghana; Honduras; Inde; Kenya; République kirghize; Mauritanie; Moldavie; Mongolie; Maroc; Myanmar; Népal; Nicaragua; Nigeria; Ouzbékistan; Pakistan; Philippines; République arabe d’Égypte; République du Congo; Sénégal; Sri Lanka; Tanzanie; Tunisie; Ukraine; Vietnam; Zambie; Zimbabwe

À Propos de l’Indice sur l’État de Droit du WJP

L’Indice sur l’Etat de Droit du WJP est la principale source de données originales et indépendantes sur l’état de droit. L’Indice couvre maintenant 139 pays et juridictions, et s’appuie sur plus de 138,000 sondages auprès des ménages et 4,200 sondages auprès de juristes et d’experts afin de mesurer comment l’état de droit se vit et se perçoit à travers le monde. L’Indice fournit des informations actualisées et fiables aux décideurs politiques, aux organisations de la société civile, aux universitaires, aux citoyens, et aux juristes, parmi d’autres, et a été créé dans l’intention d’encourager des reformes politiques, de guider le développement de programmes et d’informer la recherche afin de consolider l’état de droit.
À Propos du World Justice Project

Le World Justice Project (WJP) est une organisation indépendante et pluridisciplinaire impliquée dans le développement de l’état de droit à travers le monde. L’état de droit permet de limiter la corruption, de combattre la pauvreté et la maladie et protège les populations des injustices, qu’elles soient à petite ou grande échelle. Il sert de fondation aux communautés de paix, d’opportunité et d’égalité, en catalysant le développement, l’établissement d’un gouvernement responsable et le respect des droits fondamentaux.
Le World Justice Project, définit l’état de droit comme un système durable de lois, d’institutions, de normes et d’engagement communautaire qui produit: un système de responsabilité, des lois justes, un gouvernement ouvert, et une justice accessible. Apprenez-en plus sur nos quatre principes universels et notre travail sur : www.worldjusticeproject.org

Rejoignez notre newsletter!