Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 02Article 626401

Actualités of Tuesday, 2 November 2021

Source: Mutations

Epervier: les dessous de la condamnation de Jean-Louis Beh Mengue

Il est accusé de détournement de deniers publics Il est accusé de détournement de deniers publics

L’ancien directeur général de l’Art, placé en détention préventive depuis août 2019, est accusé de détournement de deniers publics.

Le Tribunal criminel spécial (TCS) a vidé le dossier de l’ancien directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications (Art) hier. Jean-Louis Beh Mengue a été condamné à 20 ans d’emprisonnement. Étant donné que l’ex-prévenu purgeait déjà une peine préventive depuis août 2019, conformément à l’article 53 du Code pénal, il lui reste donc 18 ans à passer dernière les barreaux. Le septuagénaire (76 ans), incarcéré à Kondengui, a été condamné pour coaction de détournement et détournement de deniers publics.

Une sentence qui n’arrange pas ses conseils. Un pourvoi en cassation est envisagé. « Le procès a été long. Dommage que nous n’ayons pas obtenu ce que nous avons espéré », se désole l’un de ses avocats. Un rapport d’audit du Contrôle supérieur de l’État (CONSUPE) l’avait épinglé pour plusieurs fautes de gestions et autres détournements des biens publics. À l’audience du 27 juillet 2020, l’accusation avait déjà requis le rejet de mise en liberté et la main levée de mandat de détention provisoire.

À propos de la demande de mise en liberté provisoire, le défenseur de la loi a soutenu que celui qui a passé 18 ans à la tête de l’Art avant d’être éjecté en 2017 est accusé de détournement de biens publics, crime passible de la condamnation à vie au regard de l’article 184 du Code pénal. Par ordonnance de renvoi du juge d’instruction du TCS, Jean-Louis Beh Mengue et coaccusés ont été renvoyés devant la justice pour y répondre des faits de détournement de biens publics.

À titre personnel, l’ancien Dg est accusé d’avoir obtenu ou retenu frauduleusement la somme de 438.037.400 Fcfa au préjudice de l’Art entre 2009-2013. Une amende revue à la baisse (200 millions Fcfa). La somme présumée détournée représente les salaires indus, les défenses du Comice agro-pastoral, le soutien aux diverses activités, autres soutiens et autres avantages indus sans compte d’emploi, ni pièces justificatives. Dans les mêmes circonstances de temps et de lieu, il s’est rendu complice de détournement de la somme de 389.720.638 Fcfa par chèque.

Rejoignez notre newsletter!