Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 25Article 624829

Actualités of Monday, 25 October 2021

Source: LA NOUVELLE N° 614

En retrait à Mvomeka’a : Biya aurait consulté des proches pour un nouveau gouvernement

Paul Biya Paul Biya

Depuis Mvomeka’a où il se trouve actuellement, le président de la République serait sur le point de procéder à une redistribution des cartes au sein de l’équipe gouvernementale, au lendemain des opérations de renouvellement des bureaux des organes de base du RDPC. C’est du moins ce que nous rapportent nos sources très bien introduites.

Ils peuvent toujours se mettre le doigt dans l’œil. Ces pleureurs de lucarne qui ont toujours pensé que lorsque le chef de l’Etat se rend à Mvomeka’a, son village natal où il se trouve actuellement, c’est tout simplement pour prendre un temps de repos et se remuer les pouces. Au contraire, nos sources généralement bien introduites précisent que c’est souvent l’occasion pour le chef de l’Etat de se soustraire de la pression du palais d’Etoudi, pour se concentrer sur certains dossiers sensibles, à l’abri des regards et des cancans nauséeux.

Serait-ce le cas actuellement à Mvomeka’a compte dûment tenu de cette ambiance un peu mouvante observée depuis quelques temps ? On ne perd rien en le subodorant.

D’ailleurs, au moment où certaines langues serpentines ne cessent de voir des relents de fatigue chez le président Paul Biya, l’homme de son côté dégage plutôt une forme impeccable, avec une santé de fer. Un état d’esprit qui pourrait justifier le tact et la magnanimité avec lesquels le chef de l’Etat traite les dossiers actuellement sur sa table. Des langues qui ne cessent de se délier çà et là parlement même d’un éventuel réaménagement du gouvernement qui pourrait se produire dans les tout-prochains jours.

Certains de ses officiers de réserve pourraient refaire leur entrée au gouvernement. Seulement dans la liste des officiers de réserve intègres et compétents dont le retour est aujourd’hui annoncé à grandes pompes, figurent en bonne place Edouard Akame Mfoumou.

Ces mêmes langues affirment en effet que le président qui travaille résolument ces derniers jours avec le secrétaire général du Sénat, Michel Meva’a M’Eboutou, pourrait rappeler certains de ses anciens collaborateurs à l’instar de remy Ze Meka, Benjamin amama, Bernard Messengueavom, Laurent Kuoh Ngangue, Charles Etienne Lekene donfack, Jean Claude Mbwentchou et autres Joseph Owona.

Ceux qui savent lire entre les lignes parlent d’une éventuelle entrée officielle de Franck Biya au gouvernement comme conseiller spécial de la présidence de la république, en lieu et place de Luc Sindjoun, avant d’être confirmé ministre plein quelques mois plus tard. On parle du mois d’avril.

Le dossier Covidgate n’est pas des restes. Nos mêmes sources indiquent que le verdict final du chef de l’Etat reste tributaire des rapports que feront le Minfi Louis Paul Motaze et son homologue de la recherche scientifique et de l’innovation, Madeleine tchuente.

En ce qui concerne par exemple l’actualité au sein du RDPC, après les opérations de renouvellement des bureaux des organes de base, il se susurre dans certains salons huppés et quelques chaumières que le parti à la flamme ardente n’aura finalement pas son Congrès.

Quelques bruyants clairons indiquent que le moment venu, le président national de ce parti pourra convoquer une réunion extraordinaire pour élaborer quelques textes, dont le but viserait entre autres, la nomination d’un vice-président au sein du parti à la flamme ardente. Par ailleurs, Aminatou Ahidjo pourrait entrer dans la prochaine équipe gouvernementale après s'être frottée à l'administration.

En guise de rappel la fille de feu Ahmadou Ahidjo occupe le poste de PCA au palais des Congrès. Des clairons qui augurent inexorablement l’entrée imminente vers la 3ème république.

Rejoignez notre newsletter!