Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 10Article 632446

Politique of Friday, 10 December 2021

Source: www.camerounweb.com

Emouvant message du militant du MRC, Salomon Béas, après sa condamnation à 03 ans de prison

'Les heures les plus proches de l'aurore sont les plus sombre de la nuit' 'Les heures les plus proches de l'aurore sont les plus sombre de la nuit'

• Plusieurs militants ont été condamnés à de lourdes peines de prison

• Parmi eux, figure un jeune nommé Salomon Béas

• Il adresse un message à l'endroit du peuple camerounais


Arrêtés puis détenus suite aux manifestations pacifiques organisées en septembre 2020 certains militants du Mouvement Pour la Renaissance du Cameroun (MRC) ont été condamnés à de lourdes peines de prison.

Parmi eux, figure un jeune nommé Salomon Béas. Il a écopé de 03 ans de prison ferme. Malgré cette condamnation, ce dernier a trouvé la force d'adresser un message à l'endroit du peuple camerounais depuis les geôles de la prison centrale de Douala.

Dans son message, Salomon Béas exorte les Camerounais à poursuivre le combat pour l'instauration d'un Etat de droit et la démocratie.

La rédaction de CamerounWeb vous propose, ci-dessous, l'intégralité du message

Message aux Peuple Camerounais

Chers Camerounaises
Chères camerounaises du Cameroun et de la diaspora,
L'histoire de notre pays, celle qui a été écrite par le colon a été malicieuse de dénaturer et de détruire tous ceux qui se sont battus pour construire dans la douleur et le sang ce qui conduisait indiscutablement a la construction d'une Nation solide et par la suite un état souverain.

Cependant par l'expression tortionnaire de la main noire coloniale associée malicieusement à la complicité naïve africaine leur combat a sombré aux oubliettes laissant ainsi orphelins les générations futures sans véritables mémoires historiques et sans aucun repère sur le plan politique.
Ceux-là à cette époque avaient tous été traités de MAQUISARDS, certains abattus tout simplement et d'autres poussés à l'exile loin du territoire qui les avait donnés la vie et pour lequel ils se battaient avec vigueur, engagement et détermination.

Leur lutte acharnée et leur vision objective et rationnelle ont servi aux générations donc j'en fais partie une véritable source d'inspiration de la lutte pour la libération de notre pays mais et surtout du continent et a aucun cas nous ne devons perdre de vue que cette lutte qui est globale car il s'agit de la lutte pour la libération de l'Afrique.

Dans la recherche effrénée du passé glorieux de ces camerounais aujourd'hui inconnus ou alors mal connus car les politiques de nôtres continent ont manœuvré pour que cela soit possible, j’ai traversé des moments de fatigue extrême mais j'y suis arrivé malgré tout et après avoir découvert l'obscurité et le voile qui nous empêchait d'avancer j’ai compris qu'il fallait déconstruire étape par étape les mensonges , les méthodes, les hommes utilisés pour pérenniser le sombre visage d'une dictature jadis implantée par le colon et donc le choix des héritiers légitimes pour assurer la continuité se fait de façon subtile en utilisant les camouflages de la dictature moderne.

Aujourd'hui nous nous rendons tous à l'évidence que 1948 = a 2021 et peut être pire encore car les monstres ont subi des mutations et sont assoiffés de sang de leur victimes.
Nous n'allons plus commettre l'erreur celle de ne pas nous battre pour maintenir notre Nation debout, solide et bâtir un espace convivial pour des générations à venir. Ceux qui nous ont précédés ont menés leur lutte, nous allons mener la nôtre dans la douleur, la souffrance, parfois loin de nos familles et des personnes s'y chères à notre vie mais nous avancerons courageusement et croyez moi nous arriverons.

Notre pays a traversé prêt a 40 ans à vide sans repères jusqu'à ce que par l'engagement et la détermination d'un homme qui a décidé malgré tout de porter les aspirations de son peuple face à une adversité qui dépasse l'entendement humaine.

Nous nous sommes rendu compte du vide et du chemin qui reste à parcourir pour fonder une nation solide, un état de droit et une République où les citoyens sont fiers de vivre en toute convivialité.
Il est plus que urgent que les camerounais de tous bords et partout dans le monde se rendent compte de l'ultime nécessité de s'engager et de s'impliquer dans la vie politique , économique et sociale de notre pays pour ne pas laisser la place à ceux-là même qui ont implanté les bases et le ciment de la dictature qui a aujourd'hui nous a divisée et plongé notre pays dans les abîmes .

Nous devons nous mobiliser en mettant de côté tout ce qui peut nous diviser et nous éloigner de l'objectif essentiel car le Cameroun est plus grand que tout .ceux qui diluent , polluent ou dénaturent la lutte en utilisant quelques moyens que ce soit et surtout le tribalisme qui reste encore l'arme fatale utilisé par l'oppresseur auront tout simplement des comptes à rendre face à l'histoire.

Le changement dans la paix et par les urnes que prône la charte de notre organisation et donc nous devons intégrer comme boussole reste et demeure le maitre mot de la direction à suivre même si nous faisons fasse a une violence et une injustice infernale, nous devons rester debout et solide face à tout.

Aujourd'hui nous avons les moyens de pérenniser les choses ,il faut les utiliser pour cela il faut éduquer , sensibiliser ,former et inculquer aussi vite que possible aux camerounais de tous bords la nécessité d'aimer le Cameroun, de nous battre pour le sauver afin de laisser à nos enfants un pays riche et Prosper sans avoir à prendre le désert ou la mer pour aller à la recherche d'une vie meilleure parce que chez nous c'est l'enfer.

Ce combat est le nôtre et croyez-moi personne ne va le mener à notre place, c'est dans la douleur que nous allons le mener et croyez-moi il y a toujours et il y aura toujours un prix à payer.
Ce prix sera la preuve irréfutable que le combat valait la peine.

Du fond de ma cellule à la prison centrale de douala je suis serein et je le serai encore plus si à l'évidence je me rends compte que vous n'abandonnez pas, que vous restez debout et que le travail continu malgré tout .ce travail qui consiste à nous battre contre l'adversité qui nous opprime aujourd'hui.

Cependant je vous prie d'utiliser les moyens pacifiques, intellectuels, et les outils internationaux pour déconstruire et expliquer la nécessité de fonder un état de droit, n'utilisez jamais la violence, ni tout autres moyens susceptible de mettre la société en péril, car nous avons déjà perdus plusieurs personnes et nous n'avons plus besoin de risquer de perdre un seul camerounais.

Trouvez les failles et utilisez les, mais gardez votre dignité dans la défense et la promotion de notre idéologie sans perdre de vue LE CHANGEMENT DANS LA PAIX ET PAR LES URNES.
Croyez-moi j’ai déjà intégré que je peux mourir dans cette lutte, j’ai même déjà intégré que le chemin est long et la souffrance extrême mais je garde ma tête froide, mon esprit actif et serein malgré les difficultés et la souffrance que je traverse en ce moment.

J’ai subi des pressions énormes et je continue de subir, cependant croyez je ne vais pas abandonner car je sais que nous sommes sur la bonne voie.
Soyez unis et unanimes et restez surtout mobilisés
Je suis convaincu que nous nous rapprochons plus vite que prévu de l'objectif de notre lutte et que notre sacrifice augure des lendemains meilleurs.

Comme disait quelqu'un "les heures les plus proches de l'aurore sont les plus sombre de la nuit".
Je ne saurai terminer sans vous encourager pour votre sacrifice par les efforts de soutien que vous déployés tous les jours pour alléger nos souffrances afin de nous permettre de tenir le plus longtemps possible face aux conditions que nous traversons et qui nous sont imposés par la dictature du régime qui nous gouverne; pour cela je vous dis grandement merci .

Que Dieu protège l'Afrique
Que Dieu bénisse le Cameroun
Votre humble serviteur

Salomon Béas, l'enfant du pays depuis les geôles de la prison centrale de Douala

Rejoignez notre newsletter!