Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 08Article 627391

Faits Divers of Monday, 8 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Echanges houleux entre Brenda Biya et la sécurité de l’Intercontinental (vidéo)

Echanges houleux entre Brenda Biya et la sécurité de l’Intercontinental (vidéo) Echanges houleux entre Brenda Biya et la sécurité de l’Intercontinental (vidéo)

Les « démons » de Brenda Biya sont de retour. La fille du président de la République donne du fil à retordre au personnel de l’hôtel Intercontinental où elle séjourne depuis quelques jours. Brenda Biya qui souhaite sortir de son hôtel pour se faire soigner doit faire face aux agents de sécurité qui l’empêchent de bouger.

« Vous êtes en train d'entrer chez moi. Vous avez eu mon père et ma mère au téléphone qui vous ont dit de me laisser me soigner ici. Mais je suis majeur et j'ai mes droits. Ce n'est pas parce que mon père est président que je n'ai plus de droit », lance-t-elle aux agents de sécurité.
Le responsable de l’équipe tente en vain d’expliquer à Brenda pourquoi elle ne peut pas quitter son hôtel. « Vous êtes en danger… pour avoir des soins ». Brenda Biya va mal et ce n’est pas la première fois.



Troubles mentaux

Dans une publication sur sa page Facebook, la fille de Paul et Chantal Biya dévoile les maux dont elle souffre en liaison de sa maladie mentale.

Brenda Biya se dit stigmatisée en raison de sa maladie. 'Qu'est-ce que j'ai obtenu en ayant une maladie chronique ? Douleur, traumatisme, ainsi que toujours être étiqueté 'fou' par ceux qui ne sont pas intelligents ou qui ont évolué suffisamment pour comprendre que la santé mentale ne devrait pas être Stigmatisée', écrit-elle sur sa page.

L'on savait depuis quelques années que la fille de Paul Biya souffrait de la maladie de Basedow, une maladie rare de la thyroïde qui est à l'origine du grossissement anormal de ses yeux. Mais l'on ne savait pas que Brenda avait des problèmes mentaux.

La maladie de Basedow ou maladie de Graves, se manifeste par les signes classiques d’une hyperthyroïdie, mais ceux-ci surviennent généralement de manière plus brutale : diarrhée, amaigrissement, tachycardie, palpitations, sueurs, fatigue importante, nervosité, difficultés de concentration…

A ces symptômes s’ajoute la présence d’un goitre diffus et homogène liée à l’infiltration de la thyroïde par de nombreuses cellules immunitaires, et, dans environ un cas sur trois une orbitopathie, due à la fixation des anticorps sur les muscles oculomoteurs. Dans ces cas typiques, les patients présentent une grosseur au niveau du cou et ont les yeux rouges, larmoyants et exorbités.

Rejoignez notre newsletter!