Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 07 11Article 443137

General News of Wednesday, 11 July 2018

Source: Journalducameroun.com

Drame familial: Patrice Nsi rend le sénateur Essomba Tsoungui responsable


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

L’avocat a donné un point de presse ce jour à Yaoundé. Il accuse le sénateur Essomba Tsoungui Elie Victor d’être responsable de cette situation.
24 heures après la décision du tribunal de grande instance du Mfoundi de « classer sans suites » l’affaire de l’assassinat de Fouda Omgba Titus André, son frère, Patrice Omgba Nsi a tenu une conférence de presse sur le sujet ce jour à Yaoundé.

Dans ses déclarations, l’avocat a affirmé que sa famille est sous le coup de nombreuses menaces. Pour justifier ses propos, il a révélé que sa sœur a été agressée à son domicile pas plus tard que samedi dernier par son frère Mboa Aubert, par ailleurs déficient mental. Une énième situation qui s’ajoute aux incendies, menaces, chantage, assassinat et autres intimidations subis par les fils et filles du patriarche Omgba Zing Martin, notable Ewondo et fondateur du Tonnerre Kalara Club décédé il y a 34 ans. Celle de trop estime Patrice Omgba Nsi.
LIRE AUSSI: Présidentielle 2018: ce que les camerounais attendent de Paul Biya

Drame familial

Les malheurs de la famille Omgba remontent à 2012. Le 19 janvier de cette année, Christelle Corinne Assoumou née Omgba Mballa était retrouvée morte dans une fosse septique, le corps recouvert de blessures. En 2017, son frère, Fouda Omgba Titus André, était lui aussi retrouvé mort dans le domicile familial au quartier Fouda à Yaoundé, avec le crâne fendu. Les enquêtes révéleront par la suite qu’au moment de sa mort, deux personnes se trouvaient dans la résidence : sa sœur malade et son frère Mboa Aubert.

Les plaintes successives déposées auprès des instances judiciaires n’ont jamais pu lever la lumière sur ces événements. Ce lundi, l’affaire de l’assassinat de Fouda Omgba Titus André a été classée sans suites, après neuf mois d’enquêtes; ce malgré les témoignages de l’ensemble des membres de la famille qui accusaient unanimement Mboa Aubert. Une « décision surprenante » pour Patrice Omgba Nsi, qui souligne qu’il n’y a pas eu de disparition des dossiers d’enquêtes, comme c’est souvent le cas dans les affaires classées sans suites.

LIRE AUSSI: Exécution extrajudiciare: le Col Didier Badjeck nie les faits

Guerre d’héritage

Dans son échange avec les médias, Patrice Omgba Nsi a affirmé que « des personnes qui n’ont aucun lien avec [leur] famille, profitent de la mauvaise santé mentale de [leur] frère Aubert, pour s’approprier les richesses de [leur] père». Il accuse le sénateur Essomba Tsoungui Elie Victor, le compagnon de leur mère, d’être celui qui bloque l’évolution des dossiers au niveau de la justice.

Ce dernier se serait intégré dans la famille depuis bientôt 30 ans. « Cet homme a la main sur tous les dossiers de notre famille. Il se sert de la fortune laissée par notre père pour soudoyer les bureaux et bloquer toutes nos affaires », ajoute-t-il.

Pour Patrice Omgba Nsi, il faut protéger ses frères et sœurs de l’intimidation qui leur est infligée au quotidien. « Avec la médiatisation de l’affaire, ils vont désormais réfléchir avant d’agir. Je veux montrer aux camerounais comment toutes les mesures classiques appliquées en justice par tous les citoyens n’aboutissent plus à rien dans notre famille », conclue-t-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.