Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 16Article 623509

Actualités of Saturday, 16 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Drame de Buea : le message de Michèle Ndoki qui divise la toile

Le message de Michèle Ndoki qui divise la toile Le message de Michèle Ndoki qui divise la toile

Silencieuse depuis quelques temps, l’avocate et cadre du MRC, Me Michèle Ndoki s’est exprimée sur les incidents de Buea. Pour la défenseuse des droits de l’hommes, l’heure n’est plus aux messages sur la crise anglophone ou sur la cruauté du gouvernement. Il faut marcher sur Etoudi pour avoir des réponses d’après Ndoki. Paul Biya doit des réponses aux Camerounais. Il est le seul capable de mettre fin aux nombres crimes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

« Ou est notre guide ? Nous savons où il est à Yaoundé, à Etoudi. Il a voulu cette place. Il l'a eue. Nous voulons maintenant qu'il fasse ce que seul un guide peut faire ; nous donner des réponses kit à aller les chercher à sa porte », explique-elle.

Cette sortie de Ndoki est perçue comme certains Camerounais comme un appel à l’insurrection, une marche sur la présidence de la République. D’autres encore estiment que l’avocate ne devrait pas considérer le jeune militaire qui a tué la petite Caroline comme une victime.

« C'est bien de toujours avoir pitié d'un bourreau. Ce soldat n'a rien à faire dans votre publication. Je ne continue pas votre vidéo parce que ça m'énerve même. Il a fait le choix de tuer. Il a fait le choix de s'engager. Vous n'allez pas avoir pitié de lui. Vous ne pouvez pas le mettre au même niveau que le bébé. Je suis désolé. Au lieu de le condamner, vous êtes nombreux à faire je ne sais quoi. Genre il est lui aussi une victime. C'est insultant envers les civils qui meurent sous leurs balles », répond un internaute.



De son côté l’évêque fait un lien entre le drame de jeudi et la crise anglophone et appelle les hommes en uniforme à protéger davantage les populations civiles. Il estime que ces dernières sont victimes à la fois de la barbarie des militaires et des actes irréfléchies des groupes armés séparatistes.

« Depuis le début de la crise actuelle, la population civile continue de payer le prix des actions irréfléchies et de la violence choquante des forces de sécurité ou des groupes armés, ce qui a contribué, d'une manière ou d'une autre, à radicaliser certains d'entre eux. Je compatis à la douleur de la famille de la défunte Carolaise et de ceux qui ont perdu leurs proches dans des circonstances similaires. J'exhorte les forces de sécurité à faire preuve de plus de retenue dans la conduite d'opérations de sécurité qui pourraient mettre en danger la vie de civils innocents. Je présente mes condoléances aux familles endeuillées et vous invite tous à prier pour les morts. Continuons à prier pour la justice, la paix et l'harmonie dans notre pays », conclut-il.

Rejoignez notre newsletter!