Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 05Article 626917

Actualités of Friday, 5 November 2021

Source: Info Matin

Deux navires de guerre camerounais participent à l'opération 'Grand African Nemo'

Image utilisée à titre d'illustration Image utilisée à titre d'illustration

Sous la coordination du Capitaine de Vaisseau, Kenfack Dongmo Emmanuel, Major Général de la Marine, les exercices navals organisés, avec le concours de la France, se tiennent du 2 au 7novembre.

CNS Dipikar et CNS Grand Batanga. Sont les deux navires de guerre de l’Armée marine camerounaise qui prennent part du 2 au 7 novembre 2021, au “Grand African Nemo”. Le Capitaine de Vaisseau Kenfack Dongmo Emmanuel, Major général de la Marine, a présidé le mardi 2 novembre 2021, au Centre de coordination de l’action de l’État en mer(AEM), la cérémonie d’ouverture.

Cet exercice est, selon la Marine nationale, un rendez-vous annuel majeur de la coopération opérationnelle, co-organisé par la France et l’architecture de sécurité maritime de Yaoundé afin de contribuer à la liberté de la navigation dans le golfe de Guinée, en renforçant la coordination de la lutte contre l’insécurité maritime’

A en croire le ministère français des Armées, Le Grand African Nemo « organisé par la Marine nationale française, rassemblera les 19 nations riveraines du golfe de Guinée et 10 autres nations dont la France. L’exercice se déroulera dans une vaste zone maritime allant du Sénégal à l’Angola », a indiqué le ministère français des Armées.

Au cours de cette séance de travail, explique la marine nationale, « deux scenarii sont prévus pour le Cameroun au cours de la présente édition, à savoir la Recherche et Sauvetage, et la pêche INN », apprend-on. Ainsi, au terme du stage, ces interactions permettront à coup sûr de renforcer les capacités opérationnelles des équipages mais aussi contribueront à renforcer les liens entre les administrations en charge de l’AEM mises à contribution.

En effet, c’est depuis 2018, Grand African Nemo est devenu le rendez-vous annuel majeur de la sécurité maritime dans le golfe de Guinée. Ce stage d’imprégnation, qui rassemble un nombre de moyens militaires particulièrement important en mer, à terre et dans les airs, a pour objectif de partager les savoir-faire et d’améliorer le niveau opérationnel de chacun en matière de lutte contre la pêche illégale, la piraterie, la pollution maritime, les trafics illégaux et de sauvetage en mer. S’étendant sur 5 707 kilomètres de rivages de l’Afrique de l’Ouest, allant du Sénégal à l’Angola, le golfe de Guinée est une région maritime de premier plan.

Située à la croisée des grandes routes maritimes, la région abrite d’importantes ressources naturelles, notamment pétrolifères, halieutiques, ainsi que des minerais qui aiguisent les appétits des compétiteurs stratégiques. E» c’est grâce à son rôle moteur dans le partenariat issu du protocole de Yaoundé de 2013, que la France, au travers du pilotage de cet exercice ambitieux, contribue de façon déterminante à améliorer la sécurité maritime dans le golfe de Guinée avec ses partenaires africains.

Rejoignez notre newsletter!