Vous-êtes ici: AccueilInfos2016 04 04Article 364977

General News of Monday, 4 April 2016

Source: cameroon-info.net

Des enseignants chinois quittent l’université de Maroua


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Ils disent craindre pour leur sécurité.

Six des dix enseignants de langue chinoise de l’université de Maroua (Uma) ont quitté l’établissement le 26 mars 2016. L’information est contenue dans les colonnes de L’Œil du Sahel du 4 avril 2016.

Le bihebdomadaire souligne que ces derniers «laissent dans le désarroi quelques 300 étudiants dont plus de 250 à la faculté des Lettres et sciences humaines et environ 90 à l’Ecole normale supérieure» (ENS).

Parmi les «déserteurs», il y a deux femmes et quatre hommes. Le journal indique que «La raison officielle de ces départs, qui interviennent en pleine année académique, est la situation d’insécurité que traverse la région de l’Extrême-Nord.

Raison pour laquelle le ministère chinois des Affaires étrangères a demandé à l’Institut Confucius de rappeler à Yaoundé, son personnel détaché à Maroua, ville classée dans la zone rouge de l’insécurité, selon leurs critères».

Même s’il est affecté par cette situation, le recteur de l’Uma espère que ces enseignants vont revenir sur leur décision: «Vous savez que pour des raisons d’insécurité, la plupart des chancelleries ont rappelé leurs compatriotes vivant dans la région de l’Extrême-Nord.

Le départ des enseignants chinois est une mesure conservatoire en attendant que la situation sécuritaire s’améliore bien. Ils reviendront certainement si la situation d’insécurité change», croit savoir le Pr Edward Oben Ako.

Les enseignants en question ont proposé aux responsables de l’Uma trois mesures palliatives : « La première est que l’université transfère tous les étudiants en chinois à Yaoundé pour achever l’année académique en cours. La deuxième, donner régulièrement des cours sur support CD aux étudiants. Et la dernière, engager des formations à distance à travers skype ou simplement par vidéo-conférence ».

L’Œil du Sahel renseigne que « Faute de ressources financières conséquentes, l’université a opté pour la troisième solution. L’université de Maroua compte néanmoins rappeler ses trois étudiants inscrits en cycle Doctorat en chinois en Chine, pour venir appuyer les quatre enseignants encore présents à Maroua ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter