Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 15Article 623494

Politique of Friday, 15 October 2021

Source: www.camerounweb.com

De grandes manifestations de rue annoncées pour secouer le pouvoir de Paul Biya

Des manifestants déterminés Des manifestants déterminés



• Le député Jean Michel Nintcheu annonce de fortes mobilisations

• Elles devraient se tenir en début d’année prochaine

• Il s’agit de mettre la pression sur le pouvoir de Paul Biya pour ramener la paix dans le NOSO


Le Cameroun tout entier est toujours ému après la mort tragique de la fillette de 5 ans à Buea. Pour le moment, la tension est toujours vive. Mais cette jeune innocente a payé de sa vie, la crise qui sévie depuis plusieurs années dans le NOSO. Pour mettre fin à cette spirale de violence et pour appeler à un véritable dialogue pour mettre fin à la guerre, il est projeté des manifestations pacifiques en début d’année prochaine.

L’initiative vient du député Jean Michel Nintcheu. Il annonce des manifestations pacifiques du 04 au 09 janvier 2022 pour demander un retour à la paix dans le NOSO. Selon lui, le principal motif de cette marche vise à mettre la pression sur l’Etat pour un retour de la paix définitif dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. « Semaine de la paix. Du 4 au 9 janvier 2022. Plan d’action: grandes manifestations citoyennes pour un véritable dialogue et le retour de la paix dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. 1-Meetings. 2-Marches pacifiques. Pour comité d’organisation », vient de publier l’honorable Jean Michel Nintcheu sur sa page Facebook.

D’ici là, il aura certainement le temps de mieux planifier ses actions pour plus d’envergures. Seulement, l’on se demande d’ores et déjà si le pouvoir de Yaoundé, très hostile aux manifestations de rue va donner son accord pour ces manifestations. Les derrières manifestations de rue appelées par l’opposition se sont soldés par des séries d’arrestation et une répression aveugle. Depuis, les militants de l’opposition croupissent toujours en prison malgré les demandes des organisations internationales. Mais ce qui est sûr, cette annonce est un nouveau coup de pression sur l’autorité.

Rejoignez notre newsletter!