Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 15Article 628345

Actualités Criminelles of Monday, 15 November 2021

Source: www.camerounweb.com

DERNIERES MINUTES: 02 personnes blessées par balle à Bonduma, un quartier de Buea

Les victimes ont été évacuées dans un centre hospitalier de la ville où elles sont prises en charge Les victimes ont été évacuées dans un centre hospitalier de la ville où elles sont prises en charge

• L'incident s'est produit ce lundi matin

• Les policiers ont ouvert le feu sur un véhicule

• L'une des deux personnes blessées est décédée à l'hôpital tandis que l'autre reçoit un traitement.


Deux personnes ont été blessées par balle à Bonduma, un quartier de Buea, dans le Sud-ouest du Cameroun, lundi matin, 15 novembre 2021.

Selon les premières informations recueillies par la rédaction de CamerounWeb, les policiers ont ouvert le feu sur un véhicule après avoir soupçonné que des combattants séparatistes s'y trouvaient. Les victimes feraient partie d'un groupe de danse traditionnelle appelé "Nganya" et étaient en déplacement pour un spectacle.

Elles ont été évacuées dans un centre hospitalier de la ville où elles sont prises en charge. L'une des deux personnes blessées est décédée à l'hôpital tandis que l'autre reçoit un traitement.

Cet incident survient dans un climat de tension qui règne dans la zone anglophone avec les attaques des groupes armés sécessionnistes. Ces attaques interviennent généralement dans les lundis, décrétés par les séparatistes comme journées "ville-mortes". Le lundi dernier un taxi a été la cible d'un engin explosif improvisé. Le chauffeur de taxi connu sous le nom de Feugang Baude-Laire a été arrêté par un combattant sécessionniste se faisant passer pour un passager. Ce dernier a déposé un engin explosif improvisé (EEI) dans son véhicule. Le chauffeur est mort dans l'explosion de la bombe.

L'assassinat a été aussitôt a été revendiqué par le groupe sécessionniste "Buea Ghost" à travers un communiqué.

Ils accusent leur victime de n'avoir pas respecté le mouvement de ville-morte de ce lundi décrété depuis plusieurs mois déjà.

Il faut rappeler que la semaine dernière, un autre taxi a été visé par un engin explosif improvisé (EEI) mais le chauffeur a survécu.

Rejoignez notre newsletter!