Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 10Article 627691

Actualités of Wednesday, 10 November 2021

Source: La Lettre de la bourse

Détournement à la Smid : les anciens dirigeants explicitement pointés du doigt

Fritz Ntone Ntone Fritz Ntone Ntone

Passé à la loupe, l’historique des comptes domiciliés à Ecobank, affiche les décaissements de près de né millions Fcfa réalisés du 12 février au 31 août 2021 au profit des anciens dirigeants.

Alors que la bataille judiciaire fait rage autour de la Smid et que l’inquiétude des actionnaires s’intensifie, Fritz Ntone Ntone et ses amis siphonnent sereinement les comptes de la société. L’administrateur provisoire, François NJOH, doit être tenu à l’écart.

Des manœuvres sont orchestrées à cet effet. Le recours intenté par l’ancien délégué de la Cud en vue de la suspension de l’ordonnance qui le nomme ne vise que cet objectif. Pendant de longs mois, Ecobank oppose un refus systématique à ses demandes répétées d’accéder aux comptes de la Smid, qu’il est supposé audités, conformément aux missions qui lui ont été assignées.

Son action est donc paralysée du moins en partie. En plus des comptes inaccessibles, la mise à disposition par Ecobank des relevés bancaires lui est refusée. Néanmoins, il va s’employer à éplucher des documents et les états financiers des exercices 2019-2020. Il va également initier une plainte au pénal avec constitution de partie civile contre les anciens dirigeants de la Smid.

Un cliché peu reluisant
Au cours de la même période, le commissaire aux comptes de la société va procéder au lancement d’une procédure d’alerte et à la révélation au procureur de la République du Tribunal de grande instance du Wouri, des faits délictueux relevés à l’encontre des anciens dirigeants de la Smid.

En date du 15 septembre 2021, Ecobank répond finalement aux courriers que l’administrateur provisoire avait précédemment adressés à cette institution bancaire tout en lui fournissant les historiques des comptes bancaires pour la période allant du 1 er Janvier 2019 au 31 Août 2021 ; ceux-ci révèlent que le soldes des comptes au 31 AOUT 2021 s’élève à un montant global de 26 152 277 FCFA.

Quant à l’examen des historiques, celui-ci révèle qu’au cours de la période allant du 12 février 2021 au 31 AOUT 2021, Ecobank a procédé à des décaissements d’une somme globale de 115 910 722 FCFA au profit des anciens dirigeants de la Smid.

Selon l’administrateur provisoire de la Smid ces agissements sont constitutifs de plusieurs infractions en droit pénal. En attendant, les missions d’audit exhaustif et de commissariat aux comptes, aux fins de révéler la nature des dépenses faites par les gestionnaires au cours de leur mandat, il faut retenir que la somme totale levée lors de la constitution de la Smid a été dépensée sans que soit réalisés les ouvrages dont les contrats ont été pourtant signés avec les maîtres d’œuvre. En conclusion, il reste à peine 26 millions dans la caisse. Et les projets « titanesques » n’ont jamais vu le jour jusque-là. Au-delà d’un rêve fou vendu aux investisseurs, aujourd’hui le sage toubib risque de se prendre, un procès pour distraction des fonds.

Rejoignez notre newsletter!