Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 10Article 635677

Actualités of Monday, 10 January 2022

Source: www.camerounweb.com

Débauches en marge de la CAN: Aline Zomo invite des autorités à une expérience sexuelle

Aline Zomo Aline Zomo

• Aline Zomo est l'une "influenceuses" invitées par Etoudi dans le cadre de la CAN

• Arrivée au Cameroun, elle invite déjà les autorités à des expériences sexuelles

• Aline est au cœur de plusieurs scandales sexuels sur la toile



Arrivée au Cameroun aux frais du contribuable, celle que beaucoup de Camerounais identifient à une prostituées, fait déjà parler d'elle.

Dans une vidéo qu'elle a posté sur les réseaux sociaux Mme Zomo propose un produits sexuel qu'elle offre aux Camerounais. Spécialement, elle veut utiliser le produit uniquement avec des autorités.

Ci-dessous, la vidéo de "l'influenceuse" en train de proposer son produit aux autorités.



Mme Cathy Mvondo Meba, nièce de Paul Biya n'apprécie pas le tapis rouge déroulé à Aline Zomo Bem et d'autres femmes qu'elle a identifiées comme des prostituées pour égayer la CAN.

Dans un message audio qui fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques heures ce dimanche, Cathy Mvondo Meba pique une colère et s'en prend à des autorités camerounaises qu'elle accuse de salir l'image du pays et de mettre en péril de travail et l'héritage de Paul Biya à la nation camerounaise.

Selon la nièce du chef de l'Etat, ces autorités font la promotion de la perversité, du sexe, de la promotion canapé au détriment des vrai Camerounais qui se battent pour faire rayonner le pays à travers leurs talents et leur excellence.

Dans le message audio que la rédaction de CamerounWeb vous propose, Cathy Mvondo Meba dénonce sans porter des gangs "des prostitués faisant la propagande de l'immoralité dans les réseaux sociaux"?




Etoudi a en effet fait voyager trois influenceuses depuis Paris. Certaines parmi elles sont impliquées dans une affaire d’exhibitionnisme sur les réseaux sociaux. L’opinion ne comprend pas qu’on puisse dépenser de l’argent public sur des gens avec une moralité douteuse.

Pour faire la propagande autour de l’évènement, le gouvernement camerounais a s’est attaché les services des influenceurs. Aux dernières nouvelles, elles sont gratifiées d’une enveloppe de deux millions chacune.

Mais ces dernières heures, cette affaire prend une tournure inquiétante. Selon une note de la Présidence de la République qui a fuité sur les réseaux sociaux, le Directeur du Cabinet civil exige du Secrétaire général de la Présidence de la République, aurait fait voyager trois « influenceuses » de la Diaspora pour le Cameroun. Il s’agit de Mme Zomo Bem Aline Marie Christine, Mme Biakmen Mbiayi Laure Patricia et Mme Bil’lo Efoua Elisaneth.

Exceptionnellement, il est demandé de faire voyager ces dames en classe affaire pour une mission spéciale au Cameroun. Elles ont atterrit d’ailleurs hier en fin de soirée.

Seulement, la toile est scandalisée de voir des images d’une obscénité sans pareille de certaines de ces influenceuses. L’opinion ne comprend pas pourquoi la Présidence de la République peut se rabaisser à ce niveau pour faire s’offrir le service des gens qui se dénudent pratiquement dans leur direct sur Facebook.

C’est la consternation générale sur les réseaux sociaux et chacun y va de son commentaire. Surtout que c’est l’argent du contribuable qui servira à payer les voyages en classe affaire et tous les privilèges que ces fameuses influenceuses devront bénéficier.

legende

legende


Doc6 by CamerounWeb on Scribd

Rejoignez notre newsletter!