Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 11 08Article 425629

General News of Wednesday, 8 November 2017

Source: camerounliberty.com

Crise anglophone: Paul Biya envoie les forces spéciales dans le Nord-Ouest


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Des forces spéciales viennent d’être dépêchées dans la région du nord-ouest en appuie à la gendarmerie avec pour mission de mettre les mains sur les extrémistes sécessionnistes impliqués dans les vagues de violences et d’assassinats d’agents des forces de l’ordre, (deux gendarmes ont été tués cette nuit dans la ville de Bamenda ,Rene Hinma et David Sale , ces derniers étaient de gardes respectivement a l’entrée sud de la ville et dans un établissement scolaire au quartier Bayele .).

C’est après un échange de coup de feu à armes sophistiquées que les extrémistes ont pris la fuite, ce qui porte à trois le nombre de soldats tués après celui de Jakiri il y’a deux jours, une situation qui amène des experts à évoquer une volonté d’instaurer la guérilla urbaine dans la région.

Tout de suite une décision des autorités sécuritaires a envoyé dans la région des unités des forces spéciales spécialisée dans la lutte antiterroristes et les opérations d’infiltrations, ce qui témoigne de la volonté de l’état de mettre fin à ces velléités pour un retour à la paix.

Par ailleurs, puisque le mal se soigne à la racine, les autorités selon une révélation du journal le Jour ont lances un mandat d’arrêt international contre les leaders sécessionnistes à travers le monde.

Selon le quotidien Le Jour, «de dossiers préparés, montés et transmis à la police internationale en une seule phase. La préparation des mandats en question a mobilisé de hauts responsables de la police, la gendarmerie, la magistrature, ainsi que des agents spéciaux «avant mais surtout après le 22 septembre 2017», explique le journal.

Plusieurs leaders sécessionnistes appelant à la lutte armée et à l’extrémisme sont repartis à travers le monde, notamment aux royaumes unis, Etats unis, France, Afrique du sud, considérés comme leur fief de résidences. La semaine dernière l’ambassadrice d’Afrique du sud reçue en audience par le président de l’assemblée national à rassuré le PAN de la détermination de son pays à aider le Cameroun dans sa quête d’unité et de stabilité.

Ce mandat d’arrêt intervient après la vague de nominations dans les services extérieurs et centraux du ministère des relations extérieurs.

Apres la mise en garde de la société secrète Nso contre les violences dans la ville de Kumbo et l’ultimatum donné aux assaillants pour remettre l’arme du gendarme tué, ces derniers auraient déposés la Kalach emportée à l’entrée d’une église.

Dans un de ses derniers rapports, ICG International Crisis group, ONG financée par Georges Soros annonçait le déclenchement imminent d’une guérilla armée dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest, le milliardaire américain en guerre contre le pouvoir de Washington a été présenté par les sécessionnistes comme un soutien à la sécession.

Notons par ailleurs que l’agilité et le professionnalisme des extrémistes lors des échanges de coup de feu faire dire qu’il s’agirait des camerounais anciens marines.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter