Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 10 04Article 422592

General News of Wednesday, 4 October 2017

Source: cameroonweb.com

Crise anglophone: Donald Trump durcit le ton avec Paul Biya

C’est à travers un communiqué publié hier mercredi 04 octobre sur leur site officiel, que les États-Unis ont réagi aux manifestations qui ont fait plusieurs morts dans les régions anglophones en prélude et lors des manifestations du 1er octobre 2017.

Ils se sont montrés catégoriques et ont condamné sans équivoque les exactions des forces de l’ordre camerounaises dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Pour les États-Unis, « le recours à la force exercé par le gouvernement camerounais pour restreindre la liberté d'expression et interdire les manifestations pacifiques est inacceptable ».

Se disant « profondément préoccupés par la violence et les pertes de vies humaines à l’issue de ces manifestations », ils en appellent désormais à la retenue et exhortent « le gouvernement camerounais à respecter les droits de l'homme et la liberté d'expression », mais aussi « à rétablir la connexion Internet ».

Le pays de l’Oncle Sam conseille à Paul Biya d’engager un dialogue avec les leaders anglophones en vue d’aboutir à une sortie de crise.

En conférence de presse hier, le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (REDHAC) a fait savoir qu’au moins 100 manifestants ont trouvé la mort suite aux tirs à balles réelles des forces de défense et sécurité et l’utilisation de gaz lacrymogène lors des manifestations du 1er octobre dernier.