Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 06Article 631738

Actualités Criminelles of Monday, 6 December 2021

Source: www.camerounweb.com

Crime crapuleux: une jeune homme poignardé dans le cœur à Yaoundé

Le jeune homme a été pris à partie par un groupe de personnes Le jeune homme a été pris à partie par un groupe de personnes

• Il rentrait chez lui hier dimanche soir

• Le jeune homme a été pris à partie par un groupe de personnes

• Ces derniers l'ont poignardé à plusieurs reprises



Marc Igor rentrait tranquillement chez lui, sans se douter qu'il était guetté par un groupe d'individus.

L'ayant coincé dans une ruelle où il était seul, ces dernier l'encerclent et lui donnent plusieurs coups de couteaux dans le cœur.

Igor selon nos informations, a reçu aussi des coups de couteau dans la rate, les doigts et les cuisses.

Après leur forfait, le groupe a laissé le jeune homme gisant dans son sang. Il a été retrouvé par des passant, mort dans la rue.

Il y a quelques jours, un a été aussi poignardé à mort devant sa femme et son enfant à Obala. L'homme qui rentrait chez lui au petit matin a été attaqué par des malfrats qui lui ont simplement ôté la vie.

Selon les informations relayées par le site lebledparle.com, la victime Severin Ondobo revenait le jour du drame d’une cérémonie de mariage traditionnel.

"Au niveau de l’entrée Dakar, on constate qu’il y a un garçon derrière nous. Nous on se disait que c’était un passant. Je dis donc à mon père, entrons d’abord ici, on passe par derrière. On peut voir s’il est toujours là. Et
quand la mère fait donc demi-tour pour venir regarder, elle constate que la silhouette s’avance déjà vers elle.

Le père tire donc la maman derrière pour se placer devant. ‘’Mon fils, il y a quoi ? Pourquoi tu nous suis ?’’ Il n’a même pas répondu. Il a seulement sorti son poignard et il a poignardé le pater », raconte au microphone de Vision 4, la fille du défunt. A son tour, le frère cadet de Severin Ondobo renseigne que son grand frère s’est battu comme un lion avant de lancer son dernier soupire.

«C’est lorsqu’il reçoit le coup de poignard par le dos, qu’il maitrise l’assassin. Je peux même dire que mon grand-frère est mort pratiquement entre ses mains», a-t-il déclaré.

Rejoignez notre newsletter!