Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 11Article 622747

Actualités of Monday, 11 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Covid-19 :Etoudi secoué par la nouvelle décision de Ferdinand Ngoh Ngoh

Vaccin obligatoire pour tous au Palais de l’Unité Vaccin obligatoire pour tous au Palais de l’Unité

• le personnel d’Etoudi est invité à se faire vacciner

• L’accès au Palais sera bientôt interdit aux non-vaccinés

• Plusieurs employés sont réticents

La présidence de la République soumet son personnel à une campagne de vaccination ‘obligatoire’ déguisée. Selon une note du Secrétaire général de la présidence de la République en date du 8 octobre 2021, « le personnel en service à la présidence de la République que dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, une campagne de vaccination est organisée à compter du 11 octobre 2021 à l'intention des personnels du Palais de l'Unité ».
La note indique qu’ à l'issue de cette compagne, « l'accès au Palais de l'Unité ne sera permis qu'aux personnels vaccinés. » Concrètement, les employés de la présidence de la République qui souhaitent maintenir leurs postes doivent saisir l’occasion pour se faire vacciner.

Parmi les employés, la nouvelle est diversement appréciée. Les personnes qui sont déjà vaccinées contre le Covid-19 ne se sentent pas visées par cette note et soutiennent la décision de Ferdinand Ngoh Ngoh qui selon elles a pour but de protéger tout le personnel de la présidence de la République.

La pilule passe mal par contre pour les récalcitrants pour qui la vaccination doit être une opération volontaire. Si certains camerounais hésitent toujours à se faire vacciner, c’est en partie à cause des nouvelles de moins en moins rassurantes qui entourent ces vaccins.

En effet après la suspension du vaccin Astrazeneca, c’est le tour de Morderna d’être mis en veilleuse dans plusieurs pays européens.

« Une étude scandinave associant la Finlande, la Suède, la Norvège et le Danemark a établi que les hommes injectés avec le Spikevax de Moderna et âgés de moins de 30 ans avaient un risque légèrement accru de développer une inflammation du myocarde, a déclaré Mika Salminen, directeur de l’institut finlandais pour la Santé et le Bien-Être (THL), lors d’une conférence de presse, jeudi 7 octobre.

Rejoignez notre newsletter!