Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 01 30Article 431954

General News of Tuesday, 30 January 2018

Source: cameroonweb.com/qz.com

Coupure d’Internet en zones anglophones: un plainte déposée contre le Cameroun


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Access Now et Internet Sans Frontières (ISF) sont intervenus au nom d'un consortium d'organisations locales et régionales de la société civile qui avaient précédemment poursuivi le gouvernement pour avoir bloqué l'accès à Internet dans les régions anglophones du Sud-Ouest et du Nord-Ouest.

Dans des documents judiciaires déposés au Conseil constitutionnel les organisations disent que la fermeture actuelle viole les droits à la liberté d'expression, l'accès à l'information, la non-discrimination basée sur la langue et les droits économiques, sociaux et culturels.

Par cette plainte, premier du genre contre un gouvernement, les deux organisations, cherchent à montrer que la coupure Internet viole des cadres régionaux et internationaux qui soutiennent le droit de rechercher, recevoir et communiquer des informations et des idées par des moyens numériques.

« Le gouvernement doit comprendre clairement, et de toute urgence, que ces fermetures violent la loi camerounaise et internationale, et doivent cesser », a déclaré Peter Micek, avocat général d'Access Now.

Depuis plus d'un an, l'Internet est complètement coupé dans les deux régions anglophones ou ralenti. Les applications de messagerie et de médias sociaux sont bloquées pour un total de 214 jours au 29 janvier de cette année, selon l'ISF et Access Now.

La perturbation a commencé lorsque les manifestants des deux régions ont manifesté contre la discrimination politique et économique du gouvernement majoritaire francophone.

En octobre dernier, les séparatistes ont proclamé l'indépendance d'une région appelée Ambazonie, ce qui a conduit le gouvernement à lancer une campagne de répression militaire dans ces régions . La violence qui a suivi a entrainé des dizaines de morts et poussé au moins 43 000 personnes à fuir vers le Nigeria, selon Reuters.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter