Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 25Article 630043

Actualités of Thursday, 25 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Complicité avec le régime : Nathalie Koah ciblée par la BAS à Paris

Nathalie Koah ciblée par la BAS  à Paris Nathalie Koah ciblée par la BAS à Paris

• Nathalie Koah est attendue en France pour une rencontre littéraire

• La BAS s’oppose à son activité

• Nathalie Koah est accusée de soutenir le régime de Paul Biya



La jeune femme d’affaires camerounaise Nathalie Koah est dans le viseur de la Brigade Anti-sardinards (BAS). Le mouvement de la diaspora camerounaise s’oppose à la rencontre littéraire prévue par l’ex petite amie de Samuel Eto’o le 27 novembre prochain à Paris. Il est reproché à l’auteure du livre « Renaître », son silence face aux crimes commis dans les régions anglophones du Cameroun depuis bientôt 5 ans.

La Birgade-Anti-Sardinards juge Nathalie Koah « complice » du régime de Yaoundé. « Ces petites têtes complices sont tous ces blogueurs, influenceurs, Tik tokeur, Comédiens, Musiciens, Chanteurs, Écrivains etc qui vivent paisiblement leurs vies et profitent du régime en place quand celles de leurs frères, leurs fans sont chaque jour menacées et en danger et que d'autres camerounais croupissent dans la galère », lit-on dans un communiqué de l’organisation.

CamerounWeb vous propose l’intégralité du communiqué de la BAS


BOYCOTT DU MEET AND GREET DE NATHALIE KOAH : Comment peut-on RENAÎTRE à Paris alors que le sang coule et les gens meurent dans son pays sans qu'on ait un jour compatis ? RENAÎTRE, un bien beau mot.

On aimerait bien que ces enfants tués à Ekondo Titi aujourd'hui RENAISSENT.
On souhaiterait que les enfants tués à Kumba l'an dernier RENAISSENT
On voudrait que les fillettes assassinées à Buea et à Bamenda ces derniers mois RENAISSENT.

Mais il est impossible pour eux de RENAÎTRE quand on a affaire à une dictature d'un côté et a ses petites têtes complices d'un autre.
Ces petites têtes complices sont tous ces blogueurs, influenceurs, Tik tokeur, Comédiens, Musiciens, Chanteurs, Écrivains etc qui vivent paisiblement leurs vies et profitent du régime en place quand celles de leurs frères, leurs fans sont chaque jour menacées et en danger et que d'autres camerounais croupissent dans la galère.

Bien pire, ces gens sont payés pour distraire la jeunesse, pour l'endormir, l'éloigner des vrais problèmes du pays et aussi pour les pervertir et les corrompre. C'est le cas de l'auteur de ce livre, qui n'apporte rien à la jeunesse, qui profite du régime, mène une vie de rêve avec l'argent provenant des caisses de l'État.

On se souvient encore d'un avion privé à elle affrété pour la transporter de la Guinée Équatoriale où elle était confinée et bloquée l'année passée et la ramener au Cameroun. Pendant qu'elle profite du régime, voyage en première classe, loge dans les meilleurs hôtels, fait ses achats dans les grandes boutiques, la vue devient de plus en plus dure au pays, le contribuable Camerounais souffre, les Anglophones meurent chaque jour et elle n'a jamais dit le moindre mot.

Elle n'a jamais posé le moindre acte pour dénoncer cette guerre ou soutenir les déplacés. Elle ne fait rien pour aider les camerounais ni amener ses patrons à améliorer leurs conditions de vie. Pendant qu'on pleure encore nos morts de Buea, de Bamenda, Ekondo Titi aujourd'hui elle Programme une rencontre festive avec ses amis du régime et ceci toujours avec l'argent de nos caisses.
L'argent du contribuable sert à l'enrichir tandis que le peuple ne cesse de maigrir et elle en profite au maximum.

Madame Nathalie, vous êtes priée d'aller organiser cet événement à Bamenda ou à Buea en hommage aux jeunes filles récemment décédées qui pourraient être vos filles. Ou alors organisez le à Douala ou à Yaoundé avec vos amis Ministres, directeur généraux, footballeurs, artistes etc mais pas ici à Paris.
Si vous vous entetez donc, vous recevrez une visite de châtiment de la BAS et nous ne serons pas responsables des dégâts qui pourraient y être posés.
Vous n'aurez que vos yeux pour pleurer
À bon entendeur... Salut !
Un homme averti en vaut deux, une femme avertie en vaut 4
Signé la Brigade Anti SARDINARD

Rejoignez notre newsletter!