Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 12 21Article 429094

Opinions of Thursday, 21 December 2017

Journaliste: Ndzana Seme

Comment Paul Biya détourna 4 milliards à l'ex-Société Camerounaise de Banque


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Paul Biya initia depuis 1982 le braquage systématique des fonds publics et privés, qui caractérise son régime. J'étais le responsable régional des crédits de la région du centre (centre, sud et est) à la SCB depuis 1982.
Sur les états des comptes aux soldes anormaux que je recevais chaque matin pour surveillance et action, je vis un compte qui montrait des soldes en rouge (débiteurs) qui galopaient jour après jour.

Quand j'interrogeai le propriétaire du compte, l'accès à cette information dans l'ordinateur m'était refusé. Il fallait demander toute chose sur ce compte au directeur général, robert Messi Messi.

L'homme faible Messi Messi me dira plus tard que c'est le compte du président de la république, mouvementé sur ordres de son épouse feu jeanne Irène Atyam. Cette dernière ordonnait des décaissements essentiellement cash, en billets de banque.

Un jour je fus appelé discrètement pour constater un tel décaissement de 1 milliard 500 millions, dont un certain Jérémie et d'autres chargèrent les billets de banque derrière une Toyota pick-up.

Il y'avait également d'autres comptes (aux noms de Medjo Akono, Meva'a M'eboutou, Belinga Eboutou et d'autres fonctionnaires parmi ses amis qu’Ahidjo avait sanctionnés pour malversations) par lesquels des centaines de millions de FCFA étaient décaissés de l'agence SCB de Yaoundé par simples visas d'accord de Messi Messi, sur «ordres de la présidence».

C'est ainsi que, comme à l'époque d’Ahidjo où les dg décaissaient ainsi, sur la base d'aucun dossier de crédit, des millions ayant transformé les anciens bergers fulbé en grands commerçants à l'époque connus comme de grands distributeurs des pourboires et des souteneurs des concubines à travers le Cameroun, Paul Biya transforma en un temps record ses amis et frères du sud, essentiellement des anciens bagnards et des militaires, en nouveaux riches.
Paul Biya lui-même, l'homme dont la mère de Mvomeka'a manquait en 1982 d'une cuisine alors que pendant 20 ans son fils fut plusieurs fois ministre et premier-ministre, avait en un temps record décaissé près de 4 milliards à la SCB, pour prétendument construire son château personnel et créer des plantations à Mvomeka'a.

Dès qu'il se brouilla avec robert Messi Messi, qui fut obligé de livrer les secrets de ce compte et Fuya du pays à cause des menaces de mort, Paul Biya ordonna que le trésor public paie ses dettes personnelles et celles de ses protégés à la SCB.

En effet, en même temps qu'il envoyait la banque centrale auditer la SCB, Paul Biya signa un prêt de 7 milliards, accordé par l'état du Cameroun à la SCB, une banque déclarée ensuite par le gouvernement comme subitement en faillite.

Les 7 milliards du trésor public, argent des impôts des camerounais, furent utilisés pour payer les dettes personnelles de Paul Biya et de ses protégés, épongeant ainsi leurs comptes en rouge à la SCB. L'Etat du Cameroun remboursa ainsi leurs dettes personnelles à la SCB.

Il ordonna ensuite la vente au prix d'un franc symbolique de la SCB au crédit lyonnais paris, qui récupéra tous les bons comptes pour créer une nouvelle banque, sans que ces français aient fourni le moindre effort.

Il créa ensuite une société d'état chargée du recouvrement de l'argent des autres comptes, dont les sommes remboursées par les clients finissaient systématiquement dans les poches de ses protégés du ministère des finances et autres.

Je confirme ici que c'est Paul Biya qui, avec ses vols à la SCB et dans les autres banques camerounaises, mais aussi à la SNH où il vola tous les fonds laissés par Ahidjo dans la caisse noire (environ 400 milliards de FCFA), initia depuis 1982 le braquage systématique des fonds publics et privés qui caractérise son régime.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter