Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 02Article 626395

Actualités of Tuesday, 2 November 2021

Source: Cameroon Tribune 02 Novembre 2021

Choléra : comment le Cameroun organise la riposte

Le Cameroun organise la riposte contre le choléras Le Cameroun organise la riposte contre le choléras

A Yaoundé, les hôpitaux sont en alerte, pour faire face à une éventuelle flambée de cette maladie contagieuse.

C’est au Presbyterian Health Complex, une formation sanitaire située au quartier Nsimeyong qu’a été détecté le premier cas de choléra le 20 octobre dernier. Dr Joshua Mbony, médecin généraliste, est celui qui a reçu ce jour-là, la dame qui présentait les symptômes d’intoxication alimentaire.

«C’est le lendemain, quand le deuxième, puis le troisième cas et ainsi de suite sont arrivés que nous avons suspecté une épidémie de choléra. Examens faits, il s’est avéré qu’ils en étaient victimes», confie le spécialiste.

Des investigations menées par la formation sanitaire et les autres hôpitaux de district de santé de l’arrondissement de Yaoundé III et VI, ont révélé qu’il s’agissait d’un groupe de personnes ayant partagé le même repas.

«Quand nous leur avons demandé dans quel environnement ils vivaient, ils ont répondu qu’ils buvaient de l’eau de source et qu’à proximité aussi, il y avait des latrines», relate le Dr Tenguh Muamaah, médecin généraliste.

Aux dernières nouvelles, l’un des membres du groupe aurait trouvé la mort alors qu’il était en route vers le Nord-ouest, sa région d’origine. Depuis la détection de cette dizaine de cas, la formation sanitaire s’est organisée à contrecarrer la maladie.

Dr Elisbeth Attha T., médecin chef, indique qu’en plus des dispositions prises pour lutter contre le Covid-19, du chlore a été ajouté dans le liquide de lavage des mains. Bien plus, les patients présentant des symptômes de diarrhée sont traités de façon particulière. Une chambre et des toilettes ont également été aménagées pour ces cas particuliers.

À l’hôpital de district de la Cité verte, des mesures d’hygiène ont également été mises en place. Ce lundi 1er novembre 2021, un pose-pieds imbibé de chlore est installé à l’entrée. À l’intérieur, une grande plaque informative sur le choléra renseigne les usagers sur les gestes à poser pour éviter la maladie. D’ailleurs, sous cette plaque, un lave-mains et du désinfectant sont installés. Passage obligatoire avant d’accéder au sein de la formation sanitaire. Et les infirmiers postés à cet endroit y veillent.

Au niveau de la direction de l’hôpital, Dr Paul Eloundou Onomo discute de ces dispositifs avec le secrétaire général. Il s’assure que tout est bien en place pour éviter cette maladie. D’autant plus qu’un cas suspect lui a été rapporté en début de journée. Mais heureusement, les analyses médicales ont permis de confirmer que ce n’était pas un cas de choléra.

Entre-temps, l’hôpital mise sur la prévention et se prépare recevoir d’éventuels cas qui surviendraient. Une chambre quatre lits a été aménagée pour la circonstance.

Rejoignez notre newsletter!