Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 08Article 627241

Actualités of Monday, 8 November 2021

Source: Le National N°018

Chantal Biya associe son image à une campagne du PSNLP

Chantal Biya Chantal Biya

Son plan stratégique de plaidoyer a été validé le 3 novembre. Les travaux y relatifs se sont déroulés au Merina hôtel de Yaoundé, sous la présidence de Mr Bandolo Obou Fegue, Conseiller Technique N°2 au Ministère de la Santé Publique.

Renforcer le dialogue national sur la lutte contre le paludisme, obtenir l’engagement des leaders et organismes publics et gouvernementaux, renforcer l’adhésion du secteur privé dans la lutte contre le paludisme, tels sont les objectifs visés du Plan stratégique National de Lutte contre le paludisme (PSNLP).

La rencontre de ce jour, pilotée par le Dr ASHU, Secrétaire permanent du Programme National de Lutte contre le paludisme (PNLP), a consisté à revoir la note conceptuelle, la stratégie de campagne, et le budget alloué au lancement de la campagne. Pour se faire, les experts de ces questions venues des administrations publiques et privées, les ONG et Agences du système des Nations Unies (OMS), ce sont mis en groupe de travail afin de ressortir des documents techniques et fiables pour un bon plaidoyer.

Le paludisme est la cause de plus de 4000 décès au Cameroun, pour 6millions de cas, selon les estimations de l’OMS. Il est Causé par des parasites transmis à l’homme par des piqûres de l’anophèle femelle. Le Cameroun est le 11eme pays le plus touché en Afrique. Les causes sont liées entre autres à l’adhésion insuffisante de la population; à l’utilisation des moyens de prévention; la non utilisation optimale des MILDA dans les ménages; l’alignement insuffisant des prestataires des Fosa aux directives nationales de prise en charge; des insuffisances dans la gestion de la chaine d’approvisionnement Son plan stratégique de plaidoyer a été validé le 3 novembre.

Les travaux y relatifs se sont déroulés au Merina hôtel de Yaoundé, sous la présidence de Mr Bandolo Obou Fegue, Conseiller Technique N°2 au Ministère de la Santé Publique.

Pour atteindre l’objectif de réduction de 60% du taux de morbidité et de mortalité d’ici 2023, le PSNLP se donne pour action: la prévention;
La prise en charge dans les Fosa et en communauté avec la confirmation des cas par Test de Diagnostic Rapide;

La prise en charge dans les communautés avec 7000 ASC polyvalents pour la prévention et la prise en charge; la communication pour le développement;

la formation et la recherche;

La surveillance épidémiologique y compris au niveau des communautés.

La date du lancement de la campagne prévue en janvier reste à confirmer, en fonction de l’agenda de la marraine de l’événement.

Rejoignez notre newsletter!