Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 01Article 626104

Actualités of Monday, 1 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Canal d’Or : la porte-parole du PCRN allume Tenor

La porte-parole du PCRN allume Tenor La porte-parole du PCRN allume Tenor

• Anne Féconde Noah n’a pas été tendre avec Tenor

• Elle reproche à l’artiste sa sortie publique après le drame dans lequel il est impliqué

• D’autres personnalités accusent critiquent également Tenor

Tenor croyait bien faire en rendant hommage à la petite Erica Mouliom décédée le 15 juillet 2021 dans un accident de la circulation à Douala. L’artiste qui était également impliqué dans ce drame avait profité de la cérémonie de remise des prix Canal d’or pour annoncer son projet de sensibilisation sur les accidents de la circulation au Cameroun.

« Je ne saurai continuer mes remerciements sans vous demander à tous quelque chose qui me tenait à coeur. Je souhaite avec l'accord des organisateurs qu'on organise une minute de silence ne mémoire de tous ceux qui ont perdu la vie sur nos routes en particulier à la jeune Erica qui a perdu la vie dans le drame que vous connaissez et que j'ai vécu. Avec équipe on est sur une tournée de sensibilisation sur les accidents », avait-il déclaré.

La sortie publique de l’artiste a été très mal prise par une bonne partie des Camerounais. Selon la porte-parole du PCRN, Anne Féconde Noah, Tenor ne devrait pas s’afficher de la sorte après un tel drame.

« A titre personnel, je trouve indécent que ce jeune homme s’affiche avec autant d’aise après avoir été impliqué dans un accident mortel. Un accident n’est certes pas prémédité, mais par respect pour la famille éplorée et le choc au sein de l’opinion, il aurait été de bon ton qu’il fasse autrement pour le moment. C’est un avis subjectif, mais ce drame est beaucoup trop récent », explique-t-elle.

Avant Anne Féconde Noah l’universitaire Richard Makon avait également fait une sortie pour critiquer la parade de Tenor qu’il assimile à une insulte à la mémoire de la défunte Erica.

« Cette parade n'est pas qu'une insulte à la mémoire de cette enfant, une offense à sa famille qui porte encore le deuil et apprend difficilement à vivre avec cette douleur inextinguible, c'est une indexation de notre justice, qui dans le cas d'espèce est coupable, ou tout au moins complice ! Dans les deux cas de figure, c'est extrêmement grave », dénonce-t-il.

Rejoignez notre newsletter!