Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 09Article 632305

Actualités of Thursday, 9 December 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : voici la Région championne dans le traficotage de l’électricité

Image illustrative Image illustrative

• Il s’agit de la région de l’Est

• Plus de 60% des ménages sont concernés

• Cette estimation est issue d’une enquête d’Eneo

La fraude aux conteurs d’électricité au Cameroun n’est pas un fait nouveau. Elle date depuis des années. Seulement, l’on ignore un peu l’ampleur de ce fléau qui porte assez de préjudices à la société. Une étude révèle que c’est manifestement la région de l’Est qui est la championne dans traficotage de l’électricité
C’est un rapport, la société d’électricité Eneo Cameroon, filiale du groupe Actis, révèle à travers un rapport traité par le confrère investir au Cameroun, qu’elle est préoccupée par la forte propension à la fraude sur le réseau électrique dans la région de l’Est.

« De janvier 2021 à ce jour, sur un échantillon de 1500 clients visités, nous avons enregistré 949 clients qui utilisent de manière frauduleuse le courant électrique, soit plus de 60% d’illégaux. Or, la fraude est une source de dégradation du service et d’insécurité, en plus de ce qu’elle génère des pertes financières pour tout le secteur électrique », affirme l’entreprise.
En dehors de l’Est, la ville de Minta, dans département de la Haute-Sanaga dans la région du Centre, a été cité il y a deux mois comme une localité où persistent les raccordements frauduleux, les actes d’incivisme et le non-paiement des consommations. D’où la mauvaise qualité du courant électrique reçue dans les ménages.

Enéo dit avoir engagé une campagne de nouveaux branchements, de pose de kits des compteurs intelligents pour les gros consommateurs et l’introduction des compteurs à prépaiement, pour juguler la fraude ambiante.

Cette alerte d’Eneo intervient près de deux mois après celle donnée concernant la ville de Minta, située dans département de la Haute-Sanaga dans la région du Centre, mais connecté au réseau interconnecté Est. Dans cette ville, à en croire l’entreprise, personne ne paie l’énergie consommée depuis le mois de mars 2021. « Les populations de Minta et de la région de l’Est en général bénéficieront difficilement d’une bonne qualité de service stable, tant que vont persister les raccordements frauduleux, les actes d’incivisme et le non-paiement des consommations », déclarait Eneo en octobre dernier.

Rejoignez notre newsletter!