Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 03Article 621598

Actualités of Sunday, 3 October 2021

Source: Le soir

Cameroun : voici comment Fame Ndongo a été ‘libéré’ à Mvila

Voici comment Fame Ndongo a été ‘libéré’ à Mvila Voici comment Fame Ndongo a été ‘libéré’ à Mvila

Par son entregent, le ministre de l’Eau et de l’Energie, avec à ses côtés le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, a apaisé les cœurs face aux populations d’EbolowaAkom II- Kribi en furie, qui exprimaient ainsi leur courroux à travers des barricades à base d’arbres et du démantèlement des ponts construits en planches. A l’origine, des revendications portant sur le bitumage de cet axe routier et le retour de l’électricité dans ces localités.

Département de la Mvila, région du Sud. Voici des populations en furie, qui font montre de leur courroux, leur ras-le-bol, face à certaines promesses dites non tenues et qu’elles qualifient d’électorales. Elles se disent jetées en pâture, et donc, abandonnées à leurs propres sorts, alors qu’elles estiment mériter le bien-être social et l’amélioration de leurs conditions de vie, tout comme les autres communautés qui font l’objet d’une attention particulière du gouvernement, sur le triangle national. Le 27 septembre 2021, prétexte tout trouvé du renouvellement des organes de base du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le parti au pouvoir, les populations de l’axe routier Ebolowa - Akom II - Kribi (région du Sud Cameroun), ont profité de l’occasion pour manifester leur colère.

Elles ont barricadé l’axe routier suscité, à base d’arbres abattus, et démantelé des ponts construits en planches. Les populations de Ngoto 1 et 2, se sont montrées particulièrement fermes sur leurs arçons et dans leurs revendications portant sur le bitumage de l’axe reliant la capitale régionale du Sud au chef-lieu du département de l’océan, ainsi que l’électrification des localités environnantes sur le tronçon cité. Pour elles, ces promesses à elles faites par le Président de la République lors du comice agropastoral de 2010 à Ebolowa ne doivent pas rester sans suite favorable, d’où cette vague de mouvements d’humeur devenue virale sur la toile, qui révèlent la colère des communautés villageoises contre l’élite du Rdpc pour promesses jusqu’ici non tenues.

Elles ont paralysé la circulation sur cette route d’une distance de près de 30 kilomètres pour protester contre l’enclavement, l’état défectueux et impraticable de ce qui tient lieu de route ; le coût élevé du transport, ainsi que de nombreuses tracasseries policières. Face à la grogne bruyante des populations, le Minee, en manitou, n’a pas hésité à donner un coup de pouce à son collègue, membre du gouvernement, le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr.

Jacques Fame Ndongo, élite de la région. Le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba qui a pris part aux concertations entre riverains en colère, élites de la région du Sud amenées par Jacques Fame Ndongo le ministre d’État, ministre de l’Enseignement supérieur, et l’administration, non sans oublier le gouverneur de la région du Sud, Félix Nguelé Nguelé qui était de la partie. En ce qui concerne donc le réseau électrique défectueux, le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba a décidé du déblocage de 200 millions francs Fcfa, pour sa réhabilitation.

«On peut trouver à peu près 200 millions pour que ce réseau- là soit réhabilité. Les équipes devraient descendre sur le terrain pour faire le diagnostic et élaborer des devis», rassurait ainsi de bon ton, Gaston Eloundou Essomba. Une nouvelle accueillie avec euphorie par les populations de ces localités.

Nouvelle qui de fait a apporté du baume au cœur des populations. Le triomphe de la paix s’est finalement manifesté et tout est revenu à l’ordre dans les cœurs des riverains en colère. L’assurance donnée par Gaston Eloundou Essomba, qui s’est comporté en un véritable porteur de paix, a ramené l’accalmie et la sérénité dans les rangs des militants Rdpc de la Mvila.

Rejoignez notre newsletter!