Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 14Article 628309

Actualités of Sunday, 14 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : un repris de justice tranche la gorge d’un jeune garçon à Ebolowa

Le corps sans vie de l'enfant Le corps sans vie de l'enfant


• Le crime a eu lieu ce dimanche

• L’auteur du crime est bien connu des populations Ebolowa

• Il était aussi connu des services judiciaires



C’est l’effroi au quartier Elat dans la ville d'Ebolowa ce matin de dimanche 14 novembre 2021. Peu avant midi, une découverte macabre a attristé les habitants de ce quartier. Un enfant a été égorgé de sang-froid et le corps dans vie abandonné dans un champ. L’auteur de ce crime odieux a été identifié sur champ et a failli être lynché par les populations. Il ne doit sa vie que suite à l’intervention rapide des forces de l’ordre qui l’on amené.

Selon les témoignages, le jeune garçon tué, vendait des bâtons de manioc et habitait le quartier Saint Cloud dans la ville d'Ebolowa.

Son bourreau, identifié dans les parages non loin de la scène de crime n’est pas un inconnu. Il s’agit d’un certain Bebeme, repris de justice et qu’il devrait faire des sacrifices pour, semble-t-il réussir sa carrière musicale qu’il venait s’entamer à sa sortie de prison. « On lui a demandé de faire des sacrifices en offrant sa maman. Mais comme sa maman était intouchable, il devrait coûte que coûte sortir le sang humain. C’est pour cela il est passé à l’acte en égorgeant l’enfant. Nous avions émis mis au courant du forfait quelques 30 min après le passage à l’acte. Bebeme a égorgé de sang-froid l’enfant dans la brousse où nous faisons les champs comme on égorge un porc. .. C’était terrorisant », a raconté un témoin de la scène.

Ce témoin affirme que le fameux Bebeme a été aperçu sur le lieu de crime. L’alerte donnée, les populations ont voulu en découdre direcetemnt avec lui. Seulement, les forces de l’ordre sont arrivées à temps pour l’extirper.
Bebeme, serait le petit fils du feu Rev ZILLY NGO'O Flegon. Il est connu pour être un délinquant notoire dans le quartier. Après ce forfait, il vient de franchir un cap. S’il est reconnu coupable , il risque de passer, cette fois ci un long jour derrière les barreaux

Rejoignez notre newsletter!