Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 26Article 625087

Actualités Criminelles of Tuesday, 26 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : un gendarme sort son arme et viole une fillette

Un gendarme sort son arme et viole une fillette Un gendarme sort son arme et viole une fillette

• Le gendarme reconnait les faits

• La famille de la fille a porté plainte contre le gendarme

• La fille a mis au monde un bébé prématuré

La scène s'est déroulée à Kousseri, une commune de la région de l'Extrême-Nord. Maimouna élève au lycée bilingue de la localité âgée de 15 ans accuse l'adjudant Mvoa Menye de viol et attribue la pérennité de son enfant à celui-ci.

Selon les confrères du journal L'oeil du Sahel, les faits remontent à février 2021. "Alors qu’elle rentrait du lycée bilingue, Maîmouna, née le 27 janvier 2006 a été approchée par l’adjudant de gendarmerie Mvoa Menyé à bord de sa moto. Ce dernier lui a proposé de la raccompagner. Ce qu’elle a refusé", raconte le père de la fille.

La petite fille refuse de monter sur la moto du militaire. Ce dernier insiste à plusieurs reprises et finit par convaincre Maimouna. En route, l'adjudant informe la fillette qu'il va passer à la maison pour se changer avant de continuer la route. Une fois à la maison, le militaire a demandé à Maimouna d'entrer dans la chambre pour boire de l'eau. Naïvement, elle s'exécute. C'est ainsi que le soldat ferme la porte et brandit son arme de service pour la menacer de mort. Il viole Maimouna et la menace de représailles si elle parle à quelqu'un de ce qui venait de se passer. Sauf que la fille tombe enceinte. Sa marâtre l’accompagne chez le militaire qui après avoir nié les faits, finit par avouer.

« C’est alors qu’accompagnée de la victime, la marâtre s’est rendue chez l’adjudant au péril de ce qui pourra lui arriver. Accosté, dans un premier temps, l’homme a déclaré qu’il la voyait souvent avec son petit frère qui est actuellement en déplacement à Maroua. C’est ainsi que la marâtre a demandé le numéro de téléphone de ce dernier. Coincé, l’adjudant finira par avouer que c’est lui et que s’il y a moyen d’endormir même par les marabouts la grossesse, il est prêt », raconte le père de Maimouna.

Informé, le géniteur de la fille a porté plainte contre le militaire à la Légion de gendarmerie de Kousseri. Entre temps, Maimouna a mis au monde un bébé prématuré nourrit exclusivement au lait artificiel.

Rejoignez notre newsletter!