Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 29Article 625681

Faits Divers of Friday, 29 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : un artiste veut se reconvertir en éboueur

Les ordures devant Happy d’Effoulan Les ordures devant Happy d’Effoulan



• Il s’agit de l’artiste Happy d’Effoulan

• Il prend des initiatives pour vider Yaoundé des ordures

• Les principales villes du Cameroun sont devenues des poubelles à ciel ouvert



Ces derniers jours, le Cameroun est inondé d’ordures. La cause, la grève du personnel de l’entreprise d’Hygiène et de salubrité du Cameroun (Hysacam), qui réclame trois mois de salaire et l’amélioration des conditions de travail. De son côté, le directeur général de l’entreprise admet que les travailleurs ont le droit de protester, mais il a tenu également à assurer que la situation est en train de s’arranger. Mais depuis, rien ne bouge. Dans les principales villes, les ordures jonchent les rues. Mais qui pour sauver la situation. Ce ne sont pas les bonnes volontés qui manquent. Un artiste camerounais veut se mettre à la tâche.

Il s’agit de Happy d’Effoulan . Dans une récente ublication sur sa page Facebook, l’artiste a annoncé le lancement d’une initiative visant à nettoyer les artères de la capitale, bondés d’ordures du fait d’un mouvement d’humeur des employés d’hygiène et salubrité du Cameroun (Hyscam).L’artiste du Mbolé, veut mettre la propreté dans la ville de Yaoundé, le temps que la situation se régularise à Hysacam. Il a invité les volontaires à se joindre à lui pour parvenir à ses fins : « La voie publique, un sens de la route divisé en 2, au point où une voiture et un piéton ont du mal à circuler au même moment. S’il y’a 9 volontaires pour dégager ça, plus moi, ça fait 10, on s’y donne RDV et on libère l’axe de la descente RUE SAINT MARC BIYEM ASSI / entre rond-point express et Carrefour Tam-tam. » -a-t-il écrit.

De la scène à la rue pour ramasser des ordures, il n y a qu’un seul pas. Il est vrai que c’est une initiative louable. S’il pourrait faire sa part, ce serait une bonne. Mais au-delà du buzz, la situation est plus compliquée que cela. A quelques semaines de la CAN 2021, les villes du Cameroun présentent un visage hideux, pourri d’ordure. Vivement que l’Etat puisse trouver une solution à cette situation au plus vite.

Rejoignez notre newsletter!