Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 09Article 627457

Actualités Criminelles of Tuesday, 9 November 2021

Source: Le Jour

Cameroun - plainte contre un faux avocat

Il avait l’habitude de se constituer pour défendre les intérêts des parties Il avait l’habitude de se constituer pour défendre les intérêts des parties

L’homme de plus de 40 ans avait l’habitude de se constituer pour défendre les intérêts des parties devant le tribunal de première instance de Kribi.

Toutes les personnes vêtues de robe noire dans les salles d’audience ne sont pas les avocats ayant prêté serment pour défendre les intérêts des personnes devant la justice. Ce qui s’est passé le 3 novembre 2021 au tribunal de Kribi illustre à quel point la profession d’avocat au Cameroun est prise en otage par des « charlatans ».

L’ordre des avocats au Barreau Cameroun a déposé une plainte contre le nommé Ndjayig Nack André Daniel. Cet homme d’environ 40 ans est accusé d’exercice illégal de la profession d’avocat, d’usurpation de fonctions, port illégal d’uniforme et usurpation d’un titre. Les faits remontent au 3 novembre 2021 lors d’une audience correctionnelle devant le tribunal de première instance de Kribi dans la région du Sud. Le mis en cause est entré dans la salle d’audience vêtu d’une robe noire. Devant les juges qui présidaient la collégialité, sieur Ndjayick a décidé d’aller adresser sa lettre de constitution pour défendre les intérêts de l’une des parties mises en cause dans cette affaire. Jusque-là, les magistrats présents dans la salle d’audience n’avaient pas en mémoire que cet homme n’était pas avocat. Sa lettre de constitution a été reçue.

C’est à la fin de l’audience que plusieurs avocats présents dans la salle se sont reprochés de celui qui s’était présenté dans la salle comme étant leur confrère pour savoir en quelle année il a effectivement prêté serment et dans que ressort il a l’habitude d’exercer. Au bout de l’interrogatoire, les réponses du présumé usurpateur n’ont pas pu convaincre les avocats qui lui ont demandé d’enlever la robe qu’il portait et l’ont conduit immédiatement devant le parquet.

Quelques heures après, le représentant du barreau pour la région du Centre, Sud et de l’Est a été saisi et une plainte du barreau a été déposée auprès du procureur de la République près les tribunaux. Depuis plusieurs mois, les responsables du Barreau de l’Ordre des avocats ne cessent de décrier les pratiques illégales qui entravent que connaît leur secteur. Ces pratiques sont entre autres les cabinets ne disposant d’aucun agrément de la part du barreau exercent. En 2021, plus de trois cabinets illégaux ont été fermés suite aux dénonciations des responsables du barreau auprès des autorités administratives.

Rejoignez notre newsletter!