Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 13Article 636274

Réligion of Thursday, 13 January 2022

Source: Le Jour

Cameroun : les évêques en conclave

Les évêques en conclave Les évêques en conclave

Ils sont réunis depuis lundi dernier à l’occasion de leur 45ème séminaire annuel dont le thème porte sur la conférence épiscopale national du Cameroun : sa mission aujourd’hui dans l’église et dans la société.

C’est au centre Monseigneur Pasquier de Ngaoundéré que les évêques du Cameroun sont réunis. Ils assistent autour de Monseigneur Abraham Komé à leur traditionnelle conférence annuelle. Cette année, il s’agit de la 45ème édition, placée sous le thème : la conférence épiscopale nationale du Cameroun, sa mission aujourd’hui dans l’église et dans la société. Selon l’évêque du diocèse de Ngaoundéré, les travaux de 2022 coïncident avec le 40ème anniversaire du diocèse de Ngaoundéré. Les travaux se sont ouverts en présence des autorités municipales et régionales conduites par Kildadi Taguiéké Boukar, le gouverneur de la région de l’Adamaoua.

Dans son mot de bienvenue, le maire de la ville de Ngaoundéré s’est réjoui du choix par les évêques et l’église catholique du Cameroun pour la tenue de cette conférence annuelle. « Ngaoundéré est le carrefour entre le nord et le sud du Cameroun. Ngaoundéré est une ville universitaire, une ville de brassage de peuples venus de tout le Cameroun et surtout des pays voisins. Ici, vous trouverez l’hospitalité africaine dans cette ville chargée d’histoire avec l’église catholique au Cameroun », a déclaré Bobbo Saliou, le maire de la ville. Pour le magistrat municipal, la ville de Ngaoundéré et l’église catholique ont une histoire qui ne sera jamais effacée malgré les tumultes que vit l’église. « Nous avons célébré il y a quelques mois le tristement célèbre anniversaire de l’assassinat de Monseigneur Yves Plumey. Ce jour nous avons décidé de baptiser la rue quittant du carrefour Marhaba au carrefour du bois de Mardock rue Monseigneur Yves Plumey. Personne ne le mérite que lui. Son œuvre va au-delà de la seule ville de Ngaoundéré. Il a formé à travers le collège de Mazenod des milliers des jeunes camerounais venus des régions septentrionales. C’est grâce à lui que le Nord a cette élite aujourd’hui », a-t-il insisté dans son mot de bienvenue. Pour conclure, Bobbo Saliou a demandé que justice soit rendue à cet homme et serviteur de Dieu assassiné dans la nuit du 2 au 3 septembre 1991 par des inconnus dans sa chambre à l’évêché de Ngaoundéré au quartier Haut Plateau.

Emboitant le pas à l’élu local, Monseigneur Emmanuel Abbo, évêque du diocèse de Ngaoundéré est revenu sur le douloureux évènement dit de l’affaire de l’écusson du collège de Mazenod. Selon le prélat, les décisions prises par les autorités administratives de la région et du pays ne changeront en rien l’âme du collège de Mazenod. « Ce n’est pas une décision prise par une autorité qui modifiera le fonctionnement de ce collège créé en 1954 et qui a reçu en son sein des jeunes Camerounais de diverses régions, d’ethnies et religion. Il continuera à former comme à son habitude les Camerounais », a déclaré Monseigneur Emmanuel Abbo, évêque du diocèse de Ngaoundéré. Les travaux de Ngaoundéré selon l’évêque doivent permettre de ramener la paix dans les cœurs des fidèles et de l’église catholique plusieurs fois attaquée. Il a insisté sur le rôle social de l’église et de la conférence des évêques du Cameroun. Selon lui, les travaux de cette 45ème édition de la conférence des évêques permettront de mettre en l’homme au centre des actions de la Cenc en 2022.

Durant six jours, les évêques du Cameroun vont se pencher sur le thème de la conférence épiscopale nationale. Ils ont prié pour le retour de la paix dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest ainsi dans la région de l’Extrême-Nord, victimes des attaques de Boko-Haram. La semaine annuelle des évêques du Cameroun s’est ouvert par une messe pour la paix s’est tenue au sanctuaire Marial notre dame des apôtres de Marza. Une quarantaine d’évêques y a pris part aux côtés d’Abraham Komé, le président de la conférence épiscopale nationale et du célébrant principal Emmanuel Abbo, évêque du diocèse de Ngaoundéré. C’est la 3ème fois que le diocèse de Ngaoundéré accueille cette conférence après 1988, 2004 et 2022.

Rejoignez notre newsletter!